29 novembre 2015 Rachel Saddedine

Le pouvoir des paillettes.

Il faut continuer à vivre. Je n’ai rien posté ici depuis les attentats du vendredi 13. J’étais dans le métro vers République au moment du premier événement, j’ai déjeuné plusieurs fois des bo bun au Petit Cambodge puisqu’il est à 50 mètres du studio que j’ai partagé avec L’Exception, rue bichat. Des connaissances étaient dans la fosse du bataclan, photographe certains… Les amis d’amis sont pour certains décédés…Paris est un village. Paris est un village en deuil… Et nous pensons à tout les absents.Je ne suis pas allée travailler le samedi, comment faire poser des gens12241756_1081312575253050_4799431388809533950_n? Comment leur insuffler quelque chose de doux, une confiance quand on se sent bien inutile dans son métier futile ? J’ai trouvé quelques fois beaucoup d’impudeur dans les posts de bouffe ou les selfies de gens qui ne semblaient pas saisir le deuil des autres, à peine 24h après, et ça m’a mise en colère … Et puis aujourd’hui je reprends le chemin du studio, et je continuerai, libre à faire des images superficielles! On a la chance d’avoir le droit à la superficialité, au léger, à la distraction, à l’humour, on a le devoir de disséminer des paillettes dans le coeur des gens. ‪#‎prayforparis‬ ‪#‎glitter‬‪#‎photographer‬

, ,

Rachel Saddedine

RACHEL SADDEDINE Photographe de mode, portrait et beauté, depuis 10 ans. Je travaille en France, sur Lyon, Paris et partout où les projets me mènent. Je suis passionnée de mode éthique, de décoration, vintage, seconde main.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.