Quand je suis modèle

Super-Héroïne par Yan Senez

De retour sur le blog avec une séance dont je suis très heureuse avec Yan Senez

J’ai commencé à suivre le travail de Yan environ en 2010 je pense, et nous avions déjà parlé de faire une séance ensemble, mais nos plannings s’accordaient mal, puis on passait à autre chose…

Cette fois-ci, c’est donc la bonne! Shooting calé pour quelques jours plus tard en plein mois d’Aout, autant dire qu’il y avait peu de chance que mon planning se bouscule, et on a décidé d’improviser. Cela faisait vraiment un petit moment que je n’avais pas posé pour un photographe. Je pose pour le blog, et c’est mon Instagram Husband qui se retrouve dirigé lui-même par mon moi photographe, afin d’obtenir une « bonne image ». Cette configuration a tendance à être pesante car c’est difficile de driver quelqu’un, et de choisir et éditer ensuite les photos sur lesquels on pose. Les blogueuses vous le diront: voir sa tronche trop souvent a tendance à nous lasser à certains moments. Et moi qui suis photographe, j’aurais envie de me dé-doubler pour me faire poser vite-fait-bien fait.

Enfin, pour en revenir à la séance avec Yan, j’ai improvisé des looks, avec des pièces vintage que j’ai chiné récemment et je me suis vraiment laissée faire. J’avais peur d’être un peu rouillée dans mon corps, ce qui était sans doute quand même un peu le cas, mais la session avec Yan se passe vraiment tranquillement, on test des choses, ses secrets pour obtenir à la prise de vue ses effets de lumières et de couleurs, et on se fait des pauses pour décharger les images en papotant et en refaisant le monde ( politique, écologie, tout y passe…)

J’ai reçu les images hyper vite et j’ai adoré me voir dans son regard.

Il n’y a aucune photo dans sa selection que je n’ai pas aimé, et pourtant je suis très difficile et exigeante avec moi-même.

Je profite donc de ce post pour le remercier pour cette session dont j’avais besoin, pour me reconnecter un peu à mon moi « femme », pour son talent et sa gentillesse.

Je ne parle pas vraiment de « photo-therapie » car j’ai l’impression que c’est une expression marketing pour vendre des séances en faisant croire à des filles qu’elles vont devenir mannequin. Je pose depuis que j’ai 17-18 ans, d’abord pour mes propres séances, puis pour des photographes, j’ai eu la chance de me voir sous l’oeil de personnes talentueuses, et je garde la plupart du temps d’excellent souvenir de ses rencontres. J’essaie de faire passer ce même type de moment à mes clientes, même si la démarche est un peu moins artistique parfois, mais oui, poser pour de bons photographe me fait toujours beaucoup de bien. L’impatience de recevoir ses photos dans sa boîte mail et l’excitation de les découvrir c’est quelque chose de vraiment intense.

Je ne sais pas trop comment on en est arrivé un jour à se dire qu’on allait créer puis figer ses moments, mais c’est cool.

J’espère que les images vous plairont, et allez le suivre : https://www.instagram.com/yan_senez/

 

Previous Story
Next Story

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Betty
    28 août 2018 at 9 h 45 min

    J’aime beaucoup cette série, particulièrement la 10e (lumière jaune et rouge) et la 13e (toute rouge).
    Quel talent à ce photographe !

  • Leave a Reply