Routine beauté

Créateurs & Marques chouchou

Voyage, Culture & Confiture

Bavardage!,Quand je suis photographe

Méthodologie d’une Freelance multi-casquettes

Souvent, quand je rencontre des gens, on me demande ce que je fais dans la vie, et lorsque je parle de mes divers projets, on me regarde avec des grands yeux: « Mais comment tu fais tout ça? »

Les gens qui me suivent sur Facebook me disent en permanence quand je les croise « Mais tu es toujours occupée toi! »( c’est pas toujours vrai, mais disons que je sais m’occuper)

Il y a quelques jours, je discutais avec Gwladys , elle était étonnée de ma rapidité pour lui livrer ses photos et de la manière dont j’envisageais de reprendre un projet. Je lui faisais l’analyse des choses que je trouvais importante, de ce qui selon moi se priorisait, pourquoi, tout en lui listant une sorte de prévisionnel des étapes du projet en question. Plus j’avançais dans ma réflexion et plus elle me disait  » Mais comment tu fais pour organiser tout ça? Par quel bout commencer? Moi si j’ai un projet comme ça, j’abandonne avant même de commencer! « 

Je suis très loin d’être un exemple dans ce domaine, je connais des free-lances qui sont bien plus organisés que moi, je pense à ma copine Pauline par exemple, qui m’émerveille toujours par sa capacité à toujours être ponctuelle, rigoureuse et très productive… La différence majeure entre Pauline et moi, c’est qu’elle est uniquement photographe. C’est très loin d’être une insulte car elle excelle dans son domaine, elle a une carrière florissante, de beaux projets, et j’admire beaucoup son travail. Nous nous connaissons depuis (très) longtemps, 2008 je crois, et même si nous ne nous voyons pas souvent, j’ai pu voir un peu ses méthodes à l’oeuvre quand nous avions des projets communs,et elle est d’une efficacité redoutable. J’ai souligné cette différence entre elle et moi, car je ne suis pas uniquement « un métier ». Je suis aussi mannequin grande taille, blogueuse, et j’ai mon projet de musique. Je fais parfois la production de certains de mes shoots. Ca complique beaucoup mon planning, et j’ai donc du prendre des habitudes.

Photo-Rachel-SADDEDINE-4033web


MON PARCOURS

Depuis bientôt 8 ans, j’ai un rythme de vie bien différent des gens de mon entourage, surtout quand j’avais 20 ans et que je me suis lançée alors que mes amis étaient à la FAC. Avant d’être photographe, j’ai réalisé un BEP Vente Action Marchande, et un Bac Pro Commerce, en alternance dans une école en région parisienne. Une semaine sur deux, je travaillais dans une boutique de chaussures chics dans une ville de banlieue. Entre mes 15 et 19 ans, j’ai ainsi travaillé et eu 5 semaines de vacances par an, comme les « adultes ». Cette vie a complètement modifié ma perception du travail. A cette période j’avais 2h de transport le matin, et 2h le soir. A 18 ans, j’ai vécu une phase de rupture avec ma mère, qui s’est soldée par une indépendance forcée. J’ai vécu quelques mois chez mon copain de l’époque, jusqu’à trouver un appartement en colocation. Je gagnais quelque chose comme 700euros, et mon loyer était de 415euros. Je n’ai pas réussi à obtenir les APL et chaque mois je galérais. Je sais ce que c’est qu’être vraiment pauvre, et c’est à cette période qu’avec les économies que j’avais pour mon permis, j’ai choisi de m’acheter un appareil photo semi-pro, car j’avais pris la décision d’essayer de faire quelque chose de cette passion que je pouvais enfin exercer librement. C’était sans doute une folie, mais ça a changé littéralement ma vie. 

J’ai obtenu mon bac à la fin de cette année compliqué, j’ai pris une « année sabbatique », je bossais à droite à gauche sur des missions d’intérim pour essayer d’avoir un peu plus que mon chômage, et j’habitais dans une chambre face au Parc Montsouris, chez un basketteurs pro qui me la sous-louait au black pour une somme dérisoire, et qui ne m’adressait jamais la parole quand on se croisait dans le couloir. #bonneambiance

 C’est à cette période que j’ai fait BEAUCOUP de photos. Vraiment, énormément.


DEVENIR PHOTOGRAPHE

J’étais inscrite sur des forums photos sur lesquels j’ai appris beaucoup de choses techniques, j’ai rencontré beaucoup de gens, fait beaucoup de tests, d’essais avec des modèles, monter un collectif avec 2 copines (dont Pauline) qui ne s’est pas très bien fini, mais c’est une expérience qui m’a appris des choses.  Mais vraiment, surtout, j’ai fait beaucoup beaucoup beaucoup d’images.

Ma règle numéro 1: Pratiquez!

Quand on me demande « Comment on fait pour être photographe? » je réponds : « On prend son appareil photo et on fait des photos ». Quand on veut faire quelque chose, peu importe le domaine (cuisinier, graphiste, chanteur, comédien…) on le pratique, c’est vraiment la seule chose que j’ai à dire. Vous pouvez choisir de passer par des écoles, je connais aussi beaucoup d’autodidactes dont je fais partie, ce n’est pas le sujet, quoi qu’il arrive, pratiquez votre passion si vous souhaitez en faire un métier. Je pourrais vous faire un article à ce sujet si ça vous dit!

Le reste c’est une question de statut et de paperasse je vous conseille les livres d’Eric Delamarre pour ceux qui souhaitent approfondir ce sujet et être photographe, j’ai assisté à certaines de ses conférences et il y a beaucoup de choses sur le net pour vous aider.

Avec le numérique, je suis devenue photographe sans m’en rendre compte, je chinais dans des friperies des looks pour mes modèles, je faisais des moodboards avec des images piquées sur Google image, je remercie aujourd’hui Pinterest de me faciliter la vie…

Un jour, une avocate m’a contactée, pour faire des images avec moi, elle n’était pas modèle, mais aimait mon univers, et elle m’a demandé mes tarifs. J’étais dans cette fameuse chambre que je payais au lance pierre et on me demandait mon tarif. C’est là que les choses ont commencé: « Ce que je fais mérite salaire ».

Régle numéro 2: Tout travail mérite donc salaire. Par travail j’entends: une demande de la part d’un tiers, qui n’est pas de votre initiative et qui a des contraintes. Je peux réaliser des projets perso, mais dans ce cas c’est mon initiative, ou j’ai une grande liberté. 

MON JOB

Aujourd’hui, j’ai fait beaucoup de choses très différentes dans ma vie: des books comédiens, mannequins, des lookbooks, du e-shop et du packshot, des campagnes pour des marques, des portraits corporate, je fais aussi des portraits pour des artistes pour des webzines, ou pour leur promo, j’ai fait des pochettes d’albums, et j’ai même réalisé ma première publicité pour Fanta l’été dernier, je shoote pour mon blog, j’écris des chansons, j’ai participé à des conférences pour expliquer mon travail, j’ai exposé un petit peu, et je ne compte pas le nombre d’idées que j’ai, j’ai du oublier des choses.

Oui c’est un vrai métier

Ce que les gens s’imaginent quand ils parlent à des freelances, c’est que l’on travaille quand on veut. C’est en réalité exactement tout l’inverse. On est soumis à des deadlines et au temps de réponse des clients, on a une obligation de résultats, on nous appelle souvent à la dernière minute pour des choses qui en plus doivent être livrées très vite, et on doit essayer de se renouveler en permanence pour proposer de nouvelles choses à nos clients. A chaque fois que je pars en vacances, je loupe une belle opportunité alors que la semaine avant ou après mon planning est presque libre. C’est extrémement frustrant d’autant que partir coûte de l’argent et n’en fait pas rentrer. On cours aussi derrière l’argent qu’on nous doit en permanence.

J’ai cessé de nombreuses relations dans ma vie qui ne comprenait pas que je ne pouvais pas aller boire un café à 16h si j’étais prévenu à 14h.

Régle numéro 3: Votre objectif va être de devoir faire comprendre à votre entourage que vous ne pouvez pas passer 2h au téléphone en plein après-midi, ou prendre un RTT sans prévenir. Expliquez que vos clients sont d’une manière détournée votre patron, ce n’est pas évident, mais c’est important de le faire,dès le départ.


Les deux risques d’un métier indépendant: Procrastiner ou trop travailler.Photo-Rachel-SADDEDINE-4016

« Etre freelance, c’est être son propre patron mais aussi son propre employé »

( Merci Gwladys, c’était hyper bien vu!)

Et pour être bien vu de son propre patron, il faut de la rigueur, et « aller au travail »

J’ai à la fois travaillé en co-working, et seule chez moi. Aujourd’hui j’ai une pièce consacrée à mon travail chez moi, une pièce qui n’est ni mon salon, ni ma chambre, ni ma cuisine, mais un véritable bureau/studio. Ceux qui ont du mal à se concentrer et à avoir des horaires, je vous conseille vivement de faire du co-working! Chacun vaque à ses occupations, il y a des pauses pour avoir des relations avec des « collègues » et vous voyez les gens rentrer chez eux: c’est le signal qu’il faut vous arrêter.

J’ai connu des amis photographes qui bossaient jusqu’à 5h du matin puis dormaient jusqu’à 13h, chaque jour. Ca peut être exceptionnel, mais je ne vous le conseille pas. A long terme vous perdez votre vie sociale et vos clients ne sauront jamais à quel moment vous êtes joignable, ça ne fait pas très sérieux. Vous pouvez même manquer des opportunités à cause de ça!

Régle numéro 4: Si vous êtes dans une phase intensive, il vaut mieux prévenir votre client, annoncer une nouvel deadline, et dire jusqu’à quelle date vous serez plus lent à lui répondre, sinon il risque de prendre ça pour de la démotivation. D’ailleurs, j’annonce quasiment TOUJOURS un délai supérieur à mon estimation au moment de la commande, au cas où j’aurais un imprévu. Quand tu chopes la grippe et que tu es bloquée 5 jours au lit devant Netflix, et ben tu préviens, et du coup, tu ne décales que de 2jours au lieu de 7 selon ton planning perso. La confiance et le respect des délais est primordial.


AVOIR UN RYTHME LE PLUS REGULIER POSSIBLE ( celui que j’essaie de tenir!)

Photo-Rachel-SADDEDINE-3980 Photo-Rachel-SADDEDINE-3953 Photo-Rachel-SADDEDINE-4005-3web

La plupart du temps, je me réveille vers 8h-8H30 et je m’autorise à checker mes mails et réseaux sociaux depuis mon lit jusque 9h. Ensuite, je passe au petit-déjeuner, à la salle de bain, et il faut qu’à 10h je sois dans mon bureau à travailler. Je mate souvent/beaucoup de vidéos Youtube, des replays d’émissions que j’ai loupées sur Arte ou Canal, je me suis aussi retapée récemment toutes les saisons de Friends, pendant que je travaille, sur un autre écran/ordi car je bosse avec mes yeux (et un peu mon cerveau), donc je peux écouter autre chose, ça dépends du degrés intellectuel du sujet que j’écoute, chacun fait comme il veut bien sur, trouvez l’environnement sonore qui vous convient!

Règle numéro 5: Vraiment, évitez de travailler en Pyjamas, c’est LA mauvaise habitude, il faut vraiment que ce soit exceptionnel, préparez-vous comme si vous alliez au travail, vous pouvez bien sur trouver une tenue confortable et plus cocooning que si vous alliez dans un bureau, mais si jamais on m’appelle pour un projet de dernière minute, je dois être prête à dégainer!

Chaque semaine, je fais le point dans les grandes lignes sur mon planning: les délais, les shootings, et tout ce qui est autours pour la semaine à venir, voir celle d’après si quelque chose qui demande de l’organisation et je fais une estimation du temps que chaque chose prends.

Je note à cotés de chaque shoote: le délais de livraison, le nombre d’images, le temps estimé, et je décide quand je fais quoi.

Par exemple, si le mardi et le mercredi je suis en shooting sur deux après-midi, en fonction du temps de shoots et du temps de retouche ( nombres d’images définies avec le client)  je sais que le jeudi est bloqué pour me consacrer à la retouche, et que donc je ne m’autorise pas de rdv car cela va minimiser ma productivité. Lorsque ce n’est pas possible car j’ai déjà des rdvs, je peux par exemple faire un pré-tri avant mes rdvs, sauvegarder mes images et exporter la selection, et bloquer le vendredi pour les retoucher.

Si le vendredi je shoote aussi, alors, je bloque le lundi d’après. Sachant que c’est pour moi que je préfère faire au plus vite, car d’un jour à l’autre c’est rare qu’on me booke mais je peux être vite débordée si je me dis que j’ai le temps et que finalement on me bloque en option le fameux lundi qui était prévu à la retouche. Mon planning étant aléatoire, j’essaie toujours de ne pas laisser trainer les retouches,

 Régle numéro 6 : Je différencie mon planning perso et mes deadlines perso, aux deadlines de mes clients, de manière à toujours avoir de la marge en cas d’imprévu.

Quand j’ai une journée rdv dans Paris, il m’arrive de prendre des UBER– Chauffeur privé pour pouvoir bosser durant le trajet sur mes sélections d’images ou sur mes mails si je vois que c’est un peu « la folie ». Ca fait un peu « meuf busy qui se la pète », mais ces 40 minutes de transports me font gagner un temps précieux pour plus tard, le vendredi je saurai ce que je dois retoucher et finaliser directement dès 10H- 11H après traitement de mails.

Astuce: Le temps d’editing varie d’un client à l’autre, et répondre aux questions et e-mails aussi, mais grâce à mon smartphone je peux aussi me connecter n’importe où en utilisant la fonction « partage de connexion », ça m’a sauvé la vie quand j’avais des pannes d’internet chez moi, et maintenant je vais être plus sereine quand j’ai plusieurs rdvs extérieurs sans avoir le temps de passer chez moi, car le wifi c’est pas toujours trop ça dans les cafés parisiens.

Il m’arrive aussi, plus rarement, d’être envoyée à des castings par mon agence, la dernière fois j’ai attendu près de 3h assise par terre, avant de passer devant le casteur, je m’étais mal organisée car on m’avait dit que j’étais « pré-sélectionnée », et je croyais qu’on serait beaucoup moins nombreux, un jour comme celui là, j’ai perdu 5h de ma journée, entre le transport et le temps d’attente, pour rien. Désormais, j’emporterais mon ordinateur pour bosser sur place peu importe le casting car on ne sait jamais d’avance combien de temps ça prend.

Evidemment: je traite mes e-mails, je réponds aux demandes de devis (ce qui est souvent la partie la plus chiante et la plus longue car il faut être précis, et ça n’aboutit pas forcément au contrat, mais ca ferait l’objet d’un autre billet si ça vous interesse, et je relance les factures non-payées) J’organise les productions de beaucoup de mes shoots, c’est d’ailleurs ça qui me prends le plus de temps!

Je passe beaucoup moins de temps derrière mon appareil photo que derrière mon ordinateur.

Quand on m’a volé mon portable il y a un mois j’ai vraiment galéré à gérer mon temps,car en plus j’ai subi des coupures d’internet, mon ordinateur, c’est vraiment mon deuxième outil de taff.

Régle numéro 6C’est important d’imposer des limites à vos collaborateurs et de les respecter vous même!

Je cesse de « travailler » autour de 19H30. Je ne réponds plus aux e-mails, et je ne réponds pas au téléphone (sauf si c’est prévu avec le client en amont), au mieux pour les urgences c’est les textos. Sauf si c’est THE BIG PROJET, mais ce n’est pas tout les 4 matins, je sais que je ne pourrais pas régler quoi que ce soit à cette heure là, et c’est hyper stressant de recevoir une bad news à un horaire où personne ne me répondra par ailleurs. A part si la mannequin de mon job s’est cassée une jambe, je ne me plie pas en 4 de manière excessive pour régler les problèmes. La plupart peuvent attendre le lendemain matin!  J’estime qu’être disponible entre 10h et 19H30 c’est à dire 9H30 par jour est déjà suffisant, et j’ai une vie privé à laquelle je tiens.

En générale, c’est là que mon mec coupe aussi son ordinateur, et que je passe à une autre partie du boulot:


MES RESEAUX SOCIAUX

Photo-Rachel-SADDEDINE-4037

Je prépare une partie de mes posts en avance, mais je n’aime pas ne pas répondre sur Instagram quand je publie mon travail, donc durant la préparation du diner, je suis un peu la relou sur son portable, j’essaie de corriger ça, mais ça fait partie du job et c’est que là plupart des gens sont disponibles et commentent mes publications. Je gère aussi les MPs à ce moment là.

Je pense que je ferais un article spécial pour ça car c’est quelque chose sur lequel j’essaie de m’améliorer, il va surtout de paire avec le blog que je fais évoluer et qui me demande une organisation un peu différente car je dois anticiper d’autres choses et souvent je dépends d’autres gens pour faire les photos, réaliser les projets!


LE TEMPS LIBRE

Photo-Rachel-SADDEDINE-3976

Règle numéro 7: Tirer sur la corde n’est bon pour personne, ça rends nerveux et agressif. donc prenez un bon bain chaud ce sera plus sympa pour tout le monde, par contre prévenez les personnes qui attendent une réponse de votre part!

Je ne prends jamais 1 mois de vacance d’affilé, et pendant des années je n’ai pas pris de vacances du tout. Mais il y a des jours, où je sais que je n’arriverai à rien, je suis fatiguée, démoralisée, malade, et dans ces cas là, je m’autorise un jour OFF non prévu, ou au moins une grasse matinée. J’ai des semaines très variables, parfois si je compte, mis bout à bout avec le blog et mon taff je fais 60h par semaine, donc je prévois un jour dans mon planning  » Ne rien faire », genre paf, un jeudi.

En générale ça signifie que je me mets dans mon lit pour répondre aux trucs urgents et que je préviens ceux qui attendent une réponse de ma part mais sans urgence que je suis « off » et leur réponds demain.

Règle numéro 8: Faites autre chose que travailler!

Je m’étais inscrite au sport, j’ai du arrêter a cause d’un accident, mais mon objectif est de glisser 2 séances par semaine de Pilate-Yoga-Tai-Chi via Youtube, le matin. Je porte d’ailleurs en ce moment même un nouveau legging de sport!  Je commencerai à bosser plus tard, mais je suis bien plus productive donc c’est un bon calcul.


Je me rends compte de la longueur de cet article (qui n’était pas dans ma to do list!), et je me dis que je vais m’arrêter là, car ca risque de devenir indigeste! J’espère que cet article aura éclairé certains sur les méthodologies de tout les jobs en free ( photo, graphiste, styliste, blog…)

N’hésitez pas à me posez vos questions et à me donner votre reflexion. Est-ce-que vous être free? Est-ce que vous y avez songé? Comment imaginiez vous ça avant de lire mon article? Vous lanceriez-vous?

Je vous embrasse et surtout prenez soin de vous!

Cordialement bisous!

Rachel

 

Me suivre:

Sur Instagram x Sur Facebook x  Mon site de Photographe 

Bons Plans,Lamodelamodelamode!

Je teste le site Glamuse ( Concours Inside )

Bonjour à toutes!

Je vais vous parler de l’e-shop Glamuse, qui m’a contacté afin de tester leur site.

Il y a de nombreuses marques sur le site de Glamuse, au point que j’ai pu en découvrir, et les tailles vont de ce fait du bonnet A au bonnet K, on va pouvoir satisfaire un grand pannel de mes lectrices! 🙂

Vous pouvez ainsi sélectionner vos tailles, couleurs, et vos marques favorites pour obtenir une selection des produits qui vous conviendra. Pour ma part, j’ai longtemps hésité avec du Gossard, du Dita Von Teese, et la marque Empreinte. Puis j’ai eu un coup de coeur pour cette très jolie nuisette de chez Prima Donna Twist, une gamme plus pétillante de la marque Prima Donna, le modèle que j’ai choisi s’appelle « I want You« , et je l’ai sélectionné pour le maintien qu’offre le soutien gorge intégré, qui fait souvent défaut aux nuisettes traditionnelles et ne mets donc pas ma poitrine très en valeurs. D’ailleurs il y a une version soutiens-gorge en rouge et en noir, il y a de forte chance que ce soit mon prochain achat! 🙂

Photo-Rachel-SADDEDINE-3225 Photo-Rachel-SADDEDINE-3229 Photo-Rachel-SADDEDINE-3242 Photo-Rachel-SADDEDINE-3251
Photo-Rachel-SADDEDINE-3270
Photo-Rachel-SADDEDINE-3303web Photo-Rachel-SADDEDINE-3320web Photo-Rachel-SADDEDINE-3297web Photo-Rachel-SADDEDINE-3298web Photo-Rachel-SADDEDINE-3273web Photo-Rachel-SADDEDINE-3275web Photo-Rachel-SADDEDINE-3305

 


CONCOURS

La bonne nouvelle, c’est que j’ai l’occasion de vous faire gagner un bon d’achat de 100Euros sur le site de Glamuse !

Pour cela, vous devez suivre nos pages respectives, liker et me laisser un commentaire sur la photo Instagram du concours! 🙂

Facebook + Instagram Glamuse

Facebook + Instagram Rachel Saddedine

LA PHOTO DU CONCOURS SUR INSTAGRAM

https://www.instagram.com/p/BTI97rAleiw/?taken-by=rachelsaddedine

Je ferais mon tirage au sort le 28 Avril 2017 et j’annoncerais la gagnante sur Instagram


Photo-Rachel-SADDEDINE-3191 Photo-Rachel-SADDEDINE-3200

Photo-Rachel-SADDEDINE-3822 Photo-Rachel-SADDEDINE-3821 Photo-Rachel-SADDEDINE-3820

 

 

Décoration

D.I.Y. j’ai relooké mes commodes IKEA !

Hello les amis!

Je reviens aujourd’hui avec une catégorie toute neuve où je vais pouvoir vous parler de ma passion pour…la décoration!

Lorsque j’étais adolescente, je me suis demandée au moment de mon orientation si je n’irais pas dans cette voie, j’ai toujours eu milles envie de métier, et puis finalement mon parcours est bien différent.

Nous avons emménagé en Janvier, et pour je crois, la première fois de ma vie, je suis dans un espace où je peux aller au bout de mes envies. Avec l’amoureux, nous avons beaucoup de goût en commun: une passion pour la musique (qui est un peu envahissante, vous verrez ça bientôt) et une seconde passion pour le vintage, le scandinave et le « pop ».

Dans le cas de notre chambre, nous avons un grand dressing intégré (En fait, deux, dont un dans mon bureau/studio) et par conséquent, nous n’avons pas d’armoire. Néanmoins, passion de la mode oblige, j’ai 2 commodes, désaccordées, que j’avais très envie de relooker depuis longtemps. La première vient de chez l’Amoureux, il me l’avait achetée pour que j’y laisse des affaires durant mes 2 ans et demi d’aller-retour. La seconde je l’avais achetée à la va vite quand ma collection de make-up s’était agrandie. Les deux sont issus du site LeBonCoin ( où je passe ma vie!) et proviennent de chez Ikea, elles étaient là dans un but parfaitement fonctionnel, elles nous ont coutés quelque chose comme 100Euros en tout. Hélas, aucune harmonie, et les voir chaque matin au réveil n’était pas très réjouissant…

Durant la période du déménagement-emménagement, j’ai passé énormément de temps sur les sites de déco, et Pinterest, et passion semi-avouable: j’adore regarder les émissions type  » Maison à Vendre » en retouchant mes photos. Résultat: j’avais envie de fluo. Oui oui, et de manière très obsessionnelle ! Parmi les objets que nous avons chacun de notre cotés, j’ai vraiment appliqué le principe de Home Staging pour mettre en valeur des choses qui n’avaient pas vraiment de place définie.

J’ai montré à Alex ce que j’imaginais et j’ai passé commande chez Leroy Merlin. Très pratique dans celui le plus proche de chez nous à St Denis, vous passer commande et vous venez récupérer tout ça 2 heures plus tard!

Au programme: des bombes de peinture fluo: rose, jaune et orange, et du papier adhésif imitation marbre.

Pour l’opération prévoir: un cutter, une paire de ciseaux, du scotch à peinture, une bâche, et je crois que c’est tout!

Nous avons réalisé tout ça sur la terrasse car l’odeur est tenace. Bien lire les instructions des bombes, c’est à dire bien secouer 2 min et 20cms de recul minimum. S’assurer d’un support propre, non-gras, et sec, et nous avons réalisé deux couches pour chaque tiroir, 3 pour le tableau. Si vous souhaitez quelque chose de plus opaque, il faut prévoir une sous-couche 🙂

Passons aux Avant-Après!

Le fluo ressort toujours un peu « bizarrement » à l’image, mais en attendant, le avant-après est étonnant je trouve qu’on a réussi à donner un impact vraiment chouette à coin de la pièce qui semblait carrément à l’abandon!

J’en ai profité pour ranger mon bordel et je lorgne sur un petit meuble d’appoint pour terminer la chambre.

Les produits:

Capture d’écran 2017-04-17 à 11.45.57Capture d’écran 2017-04-17 à 11.57.54

Photo-Rachel-SADDEDINE-3343 Photo-Rachel-SADDEDINE-3350 Photo-Rachel-SADDEDINE-3351 Photo-Rachel-SADDEDINE-3352 Photo-Rachel-SADDEDINE-3356 Photo-Rachel-SADDEDINE-3363 Photo-Rachel-SADDEDINE-3365 Photo-Rachel-SADDEDINE-3370 Photo-Rachel-SADDEDINE-3374 Photo-Rachel-SADDEDINE-3376

Photo-Rachel-SADDEDINE-3382

Photo-Rachel-SADDEDINE-3387Photo-Rachel-SADDEDINE-3425 Photo-Rachel-SADDEDINE-3428 Photo-Rachel-SADDEDINE-3429 Photo-Rachel-SADDEDINE-3432 Photo-Rachel-SADDEDINE-3435 Photo-Rachel-SADDEDINE-3438 Photo-Rachel-SADDEDINE-3442 Photo-Rachel-SADDEDINE-3443 Photo-Rachel-SADDEDINE-3445 Photo-Rachel-SADDEDINE-3446 Photo-Rachel-SADDEDINE-3447 Photo-Rachel-SADDEDINE-3467 Photo-Rachel-SADDEDINE-3472Photo-Rachel-SADDEDINE-3476 Photo-Rachel-SADDEDINE-3477 Photo-Rachel-SADDEDINE-3483

J’ai essayé de lister les choses qui sont sur ses commodes

Le ventilateur rétro vient de chez Bricorama, la Bouche ( qui est un téléphone!) est un cadeau donc je ne sais pas la provenance, la Sculpture de femme, est l’oeuvre de mon amie Hélène Guyon, auteur et sculptrice qu’elle m’a offert pour mon anniversaire, les bougies colorées viennent d’un Casino quelconque, il y a deux appareils Instax (dont un à ma copine Rika qui doit le récupérer!) L’Ananas vient de chez H&M Home et c’est une bougie, l’autre bougie de chez Hema et vous pouvez trouver plein d’odeur, j’en ai un peu partout chez moi, les plumes de Paon sont là depuis très longtemps chez moi, le petit meuble à tiroir où je mets des bijoux est un cadeau d’un garçon avec qui je sortais quand j’avais 16 ans et je l’ai repeint avec une bombe cuivrée #Canenousrajeunitpas, et le petit objet dessus avec les petites cornes sous verre était une décoration de table lors du mariage d’une amie, que j’avais pu récupérer. Le tableau de la Vierge Marie quant à lui vient des puces de Clignancourt, plus précisément au marché Paul Bert.

J’espère que cet article vous aura plu et qu’il vous aura donner des envies! J’adore l’idée de faire du neuf avec du vieux, l’ensemble des matériaux m’a couté autours de 60euros, et change toute la dynamique de la pièce!

En vous souhaitant un super lundi de Pâque, belle journée à vous,

Cordialement,bisous. Rachel

Et vous? Des envies de décoration?

 

 

Beauty Addict

Je ne suis pas une vraie rousse w/ Pro Color de Schwarzkopf

Bonjour les filles!

Aujourd’hui nous allons parler…cheveux! Et plus précisément: coloration!

Pour démarrer, je vais devoir passer à la première révélation (qui pour certains n’en sera pas une):  je ne suis pas une vraie rousse, et pire encore, je suis une vraie blonde!

J’ai commencé à me colorer les cheveux vers 15 ans, avec des produits qui s’estompaient, des mousses colorantes dont je ne me rappelle plus le nom, et je suis passée par toutes les couleurs avec des colorations tons sur tons, puis permanente.

Si je fais l’itinéraire de mes cheveux, je crois qu’on peut dire que je suis passée par toutes les couleurs!

De mon blond cendré-doré naturel (oui un vrai blond!) je suis passée en 12 ans: à du blond vénitien tendance roux, puis roux flamboyant, puis châtain, puis brune le temps de quelques mois, puis progressivement une tentative de retour à un blond méché, passant par un blond clair, jusqu’au platine durant bien 3 ans ( avec une période avec des extensions, la frange, pas de frange, bref).  Il y a environ deux ans et demi, alors que mon blond platine était vraiment trop compliqué à entretenir, je suis repassée parmi les rouquines. Mes cheveux ne supportaient plus les décolorations, et bien qu’ils soient de nature robuste, j’avais des mèches qui cassaient proche de la racine. J’avais perdu tout mon volume, je me sentais moche et je passais des heures à essayer de camoufler en me coiffant, ce qui n’arrangeait pas le problème.

En Septembre 2014 j’ai donc dit Adieu au blond platine, mais pour que la couleur tienne sur mon cheveux poreux, il fallait que je m’arme de patience.

Direction le coiffeur pour cocher de nouveaux la case roux, avec une coupe bien plus courte, et j’ai progressivement fait un retour vers une couleur plus naturelle. Surtout j’ai coupé régulièrement et soigné à fond mes cheveux.

Cet été j’avais un peu foncé jusqu’à devenir châtain avec des reflets auburn, par soucis d’entretiens à la plage, mais en Septembre 2016 j’avais de nouveau une obsession capillaire: du roux flamboyant svp  je fantasmais depuis plusieurs semaines le roux d’une actrice de série !

Quand Schwarzkopf m’a proposé de tester leur nouvel gamme Pro Color à l’Omega Plex, je me suis dit que c’était là l’occasion de vous parler de cette nouvelle technologie. Je m’intéresse depuis toujours aux produits et aux technologies sur le cheveux, car c’est une grande obsession pour moi, et en salon j’avais entendu parler de l’Omega Plex.

La technologie anti-casse de Pro Color est donc un système en 3 étapes spécialement conçu pour renforcer et protéger les liaisons capillaires du cheveu, mais aussi restructurer et renforcer la fibre. Ils s’appuient sur des tests qui ont été réalisés sur des cheveux avec et sans l’Omega Plex. Les équipes ont été amenées à  « malmener »ces cheveux sur des machines, avec notamment des tests d’étirement du cheveux, assez impressionnant, et l’on voit significativement que les cheveux résistent mieux sous Omega Plex. Cela correspond concrètement au fait dans la vraie vie de se brosser les cheveux, de les attacher, de les sécher au sèche cheveux, les boucler, les raidir etc… Autant vous dire qu’à l’époque de mon blond platine vieillissant, je n’aurais pas conservé beaucoup de cheveux sous ces tests car ils étaient comme d’une matière « chewing-gum » très élastique et que j’en perdais un paquet sous la douche!

La coloration se présente avec 3 étapes:

Etape 1 : le Sérum Anti-Casse protège les liaisons capillaires pendant la coloration.

Etape 2 :  après la coloration, le Masque Soin Réparateur restructure en profondeur et lisse la fibre pour une intensité couleur prolongée.

Etape 3 : Après 3 semaines, le Masque Soin Fortifiant nourrit intensément pour des cheveux fortifiés et toujours sublimés.

 

Photo-Rachel-SADDEDINE-1906 Photo-Rachel-SADDEDINE-1912

 

 

 

J’ai procédé aux Avant-Après de rigueur pour vous montrer mes racines blondes, et le résultat après coiffage.

A la fin de l’article je vous parle de mon ressenti !

Photo-Rachel-SADDEDINE-1920 Photo-Rachel-SADDEDINE-1921 Photo-Rachel-SADDEDINE-1923
Photo-Rachel-SADDEDINE-1929 Photo-Rachel-SADDEDINE-1930 Photo-Rachel-SADDEDINE-1934 Photo-Rachel-SADDEDINE-1942 Photo-Rachel-SADDEDINE-1945 Photo-Rachel-SADDEDINE-1951
Photo-Rachel-SADDEDINE-1970 Photo-Rachel-SADDEDINE-1971 Photo-Rachel-SADDEDINE-1973 Photo-Rachel-SADDEDINE-1977

 

Fin des photos sexy  » Youpi,j’ai les cheveux plein de coloration! » On passe au résultat!

Alors, tout d’abord, au moment de rincer mes cheveux, pas de difficulté, et je n’avais pas de sensation particulière de sécheresse que je peux avoir parfois quand mes cheveux viennent juste d’être coloré.

J’ai appliqué sous la douche le soin qui est donc l’étape 2 du procédé, et je l’ai trouvé particulièrement onctueux et agréable à utiliser, en général je n’utilise pas les soins des colorations car j’ai l’impression qu’ils sont là pour faire joli, mais en l’occurence j’ai été très étonnée de sentir une sensation de confort et une grande facilité à les démêler.

J’ai ensuite procédé au séchage, mes cheveux sont naturellement bouclés, et parfois le jour de la couleur je sens qu’il n’aime pas trop que je les lisse au sèche cheveux, aussi, je les laisse sécher naturellement, de sorte que je doive refaire un shampoing le lendemain et un soin pour pouvoir les dompter.

Ici, j’ai enchainé sans problème l’étape brushing après la coloration, et j’ai senti de la robustesse au niveau des racines, une douceur et une facilité à les lisser, ça ne m’a pris que peu de temps et je n’ai pas de frisottis et j’ai du volume dès la racine! Les photos sont donc réalisée juste après la coloration 🙂

Quelques jours après, second shampoing, et ré-utilisation du masque fourni avec la coloration. Cette fois j’ai laissé mes cheveux sécher à l’air libre et j’ai dormi ainsi, ce matin, ma boucle était souple et mes cheveux avait un beau volume, dès la racine, ce qui est souvent le défaut à cause du poids de mes cheveux. Ce matin, j’ai procédé à un brossage, puis au coiffage avec un fer à boucler et sans utiliser de produits spécifique je n’ai pas de frisotti. Mes cheveux sont toujours souple et que je remarque plus de brillance avec la sensation qu’ils sont fort, et surtout bien plus doux que d’habitude, mon amoureux est content de glisser ses mains dedans (et moi j’adore les papouilles, ça tombe bien!)

C’est terminé pour ce crash-test, j’espère qu’il vous aura plu, et qu’il vous aura permis de comprendre cette nouvelle technologie, je vous embrasse sur la pointe des cheveux! 🙂

Et vous, par quelle couleur êtes vous passées? 

Photo-Rachel-SADDEDINE-2033 Photo-Rachel-SADDEDINE-2031 Photo-Rachel-SADDEDINE-2030
Photo-Rachel-SADDEDINE-2027 Photo-Rachel-SADDEDINE-2016 Photo-Rachel-SADDEDINE-2013 Photo-Rachel-SADDEDINE-2012 Photo-Rachel-SADDEDINE-2011 Photo-Rachel-SADDEDINE-2005 Photo-Rachel-SADDEDINE-2004

Article en collaboration avec la marque, ce qui n’enlève rien à mon avis sur le produit!

 

 

 

Bons Plans,Lamodelamodelamode!,Quand je suis modèle,Quand je suis photographe

Art Des Dessous: la lingerie pour les poitrines généreuses

Il y a quelques semaines, j’ai été contactée par deux entrepreneuses, Cécile et Vanessa, à la direction du site ArtDesDessous me témoignant leur envie de faire un site de lingerie spécialisée dans la grande taille et qui ne ruinent pas les consommatrices!

Friande que je suis de sous-vêtements jolis, et à la fois concernées en tant que femme à la poitrine généreuse (105 E au compteur), qu’en tant qu’artiste pour le body positive, et en tant que photographe pour la diversité, nous avons échangé jusqu’à convenir d’un shooting où je serais à la fois l’égérie du lancement du site, et la photographe! Oh joie!

C’est accompagné de Rika Bitton au maquillage et à la coiffure, et mon amoureux Alexandre Audouin, en co-photographe que nous avons mis en scène différents univers. J’ai pu proposer mes idées, et établir des petites scènes en fonction des univers que vous découvrirez au fur et à mesure!

Les filles lancent ce 27 Mars le site autours de l’univers de la Working Girl, ( je sens que vous et moi allons nous sentir concernée) et leur idée est de proposer 3 modèles « coup de coeur » qu’elles affichent à -40 %, accompagnés d’une quarantaine d’autres modèles de sous-vêtements et de maillot de bain séléctionné avec grand soin, puisque depuis plusieurs mois, elles essaient, et font essayer aux femmes de leur entourage pour s’assurer de la qualité des marques séléctionnées !

Trouver de la lingerie grande taille est un vrai casse tête en France.

Les e-shops font de plus en plus d’effort sur ce terrain, et ces 5 dernières années on trouve davantage de choix, ( il était temps!) mais c’est malheureusement souvent très beau et très cher, ou pas cher et de mauvaise qualité, or, le maintien et le confort pour les grosses poitrines est primordiale, je ne me résous que rarement à acheter du pas cher, car une mauvaise lingerie c’est comme des chaussures trop petite!

D’ailleurs de nombreuses femmes portent la mauvaise tailles de lingerie, en partie parce qu’elles ne la connaissent pas, et également car leur taille n’est pas présente dans les rayons!

C’est ce défaut dans le marché que cherchent à corriger Cécile et Vanessa et j’ai essayé de nombreux ensemble, je peux témoigner de la qualité des échantillons choisi, et je suis très contente d’avoir conservé le maillot de bain que je porte sur les images, qui est canooonn, oui en grande taille on ose la couleur, les imprimés et le deux pièces!

J’affiche donc fièrement mes courbes pour l’ouverture du site qui d’ailleurs n’est pas dédié qu’à la grande taille, l’histoire des grosses poitrines concernent des femmes de toutes morphologies!

Du 100 D au 115 K !

Photo-Rachel-SADDEDINE--8 Photo-Rachel-SADDEDINE-8531 Photo-Rachel-SADDEDINE--7 Photo-Rachel-SADDEDINE--6

 

 

 


Les 3 ensembles « coup de coeur »du site !
unnamed (2) unnamed (1) unnamed


Artdesdessous.fr

C’est un bon plan à partager avec vos copines!

LogoFinal-01 artdesdessous

 Me suivre : Instagram + Facebook

Beauty Addict

Orange Mood

Parfois, il suffit d’une nouvelle couleur pour avoir de nouveaux de l’inspiration.

Cela faisait quelques jours/semaines que j’y pensais, et au lieu de rester une idée parmi milles autres, j’ai commandé deux nouveaux fonds pour le studio.

En studio, on est limité par l’espace, la lumière et le fond. On pourrait croire que ce n’est qu’un détail, mais ça donne l’impulsion pour refaire des choses, un peu comme si vous refaisiez la déco! En l’occurence je ne peux pas pousser les murs, et je m’estime déjà chanceuse d’avoir une pièce réservée à mon travail et à ma passion 🙂

J’ai sorti les pinceaux, les fards colorés, et le fer à boucler, pour un look très 80’s comme j’aime!

J’ai commencé par les yeux avec une base clair et lumineuse sur l’ensemble de la paupière de chez Kiko, un fard violet de chez H&M sur la paupière mobile de manière assez grossière, une touche de dorée sous le sourcils d’une palette de chez Sleek, et j’ai fondu peu à peu l’ensemble pour un résultat harmonieux.

J’ai terminé par un crayon vert de chez Kiko pour l’eye-liner graphique, que j’ai recouvert d’un fard vert également sous l’oeil.

J’ai travaillé mon sourcil avec une petite palette de chez Sephora qui contient deux fards et une matière cireuse pour fixer, je l’avais depuis longtemps sans l’utiliser, et je l’ai enfin ressorti, seulement je l’utilise avec mon pinceau biseauté habituel que je trouve plus adapté.

J’ai recourbé mes cils et appliqué… un mascara de chez Lidl, leur marque Ciel, et à 2Euros en solde, je l’adore et il est waterproof!

Pour le teint, j’ai fait des mics-macs, corrigé mes rougeurs avec un correcteurs vert, puis appliqué le Healthy Mix de chez Bourgeois en deux couches, pour une couvrance moyenne, creusé lègérement mes joues et le bas de mon visage avec une poudre mat brune, et abusé d’enlumineur sur la pommette.

La bouche est un rouge velouté de chez Too Faced, les fameux Melted Matt.

J’ai bouclé mes cheveux en partant du dessous, et avec des boucles un peu plus serré au dessus, j’ai laqué et secoué l’ensemble de mes cheveux.

Je porte un soutien gorge de la marque Scantilly, que j’a-do-re!

 

Code promo: Jusqu’au 31/03 -25% chez Sephora avec le code FRSBWE25

Je vous laisse avec les photos improvisées par la tentation de tester ce fond orange! 🙂

Photo-Rachel-SADDEDINE-0076web Photo-Rachel-SADDEDINE-0070web Photo-Rachel-SADDEDINE-0105web Photo-Rachel-SADDEDINE-0067web Photo-Rachel-SADDEDINE-0049web Photo-Rachel-SADDEDINE-0088web Photo-Rachel-SADDEDINE-0108web

Me suivre : Instagram + Facebook

 

 

 

 

 

French Curves

Dis moi oui, Candy.

Bonjouuuuuuur!

C’est le 16 du mois, et le 16 c’est le Challenge French Curves! 🙂

Le thème de ce mois était: « Candy »!

Ca m’a bien évidemment fait penser au dessin animé Candy, que je regardais en boucle quand j’étais petite… ( oui on peut être fan de Candy, les Malheurs de Sophie, et Princesse Sarah… et finir Féministe!) mais je ne suis pas une experte en Cosplay, donc j’ai plutôt décidé de partir sur un mélange de Girly, Pop, 90’s, avec en fond un tee-shir de Johnny Halliday pour la touche d’humour!

J’avais testé la bombe rose de chez L’oréal, vous savez les bombes colorées Colorista qu’on voit partout? Et ben le rose sur ma couleur est un total fail! Je pense que les reflets rouge de ma couleur sont plus fort que le rose, je rééessairais avec du bleu 🙂

Je pose avec Roger (bis), Roger numéro 1 étant mon cactus. Je l’ai rencontré dans un chateau durant un photocall et je l’ai ramené avec moi à Paris.

Photo-Rachel-SADDEDINE-9272web Photo-Rachel-SADDEDINE-9173web Photo-Rachel-SADDEDINE-9264web Photo-Rachel-SADDEDINE-9252web Photo-Rachel-SADDEDINE-9196web

Photo-Rachel-SADDEDINE-9184web dypt3 dypt2 Photo-Rachel-SADDEDINE-9129web


Shopper mon look !

Un pantalon métalisé Asos Curve

+ un bomber rose (similaire ici) 

 + Tee- Shirt Johnny Halliday de la marque When I was Seventeen (sold out) mais similaire ici

Pochette Asos (similaire)

Rouge à lèvre 

 

On se quitte en musique? 

Ne me remerciez pas!

Cordialement, bisous!

Rachel

 

 

 

 

 

Les copines! 🙂


French Curves




























Bavardage!,Lifestyle

5 choses que j’ai aimée #2

Je fais un bond dans le temps, car le mois de Janvier est déjà un peu loin et qu’il n’était pas ultra réjouissant et c’est une catégorie consacrée à se rappeler les belles choses qui arrivent, même infime, anodine, toutes les pensées positives que l’on souligne, rendent « vivable » les merdes que l’on vit.

Dans cette catégorie, je vous raconte ce que j’ai aimé, de manière totalement aléatoire: c’est parti!


#1 J’ai aimé revoir les copains!

Le mois de Février a été le mois des anniversaires et crémaillères des copains! Quand on est dans la phase: Carton, Maison du Monde, peintures, ikéa, on a tendance à s’isoler un peu. Mais chaque week-end ou presque, j’ai eu l’occasion de revoir les copains!

D’apprendre que certains allaient se marier (ihhhhh), découvrir le cocon des couples qui comme nous emménagent, de retrouver la joie communicative d’amis qu’on ne voit pas souvent, de débattre politique jusqu’à 3heures du matin, de voir les copines dans de belles robes danser le tango!

Pleins de belles ondes qui font aimer la vie!

 


#2 J’ai aimé entendre l’E.P. de Lorène Aldabra en exclusivité mondiale

Oui, je vais beaucoup vous parler des autres dans cet article, mais Lorène est une de mes belles rencontres à travers mon métier. Cela fait 5 ans maintenant que je réalise les visuels photo de tout ces E.P. et sa promo 🙂

J’ai pu entendre quelques jours avant la sortie de l’EP le fruit de son travail, et le tenir entre mes mains, avec nos jolis images ( ma pochette préférée de toutes celles qu’on a réalisée!)

Travailler pour/avec Lorène, c’est un peu l’idéal pour moi.

Une personnalité avec un vrai propos, des références, des idées. Et à la fois: Une grande liberté.

Par exemple, elle était partie sur l’idée d’une image de « face » comme les précédentes pochettes, et durant le shoot, je lui ai dit « Franchement, je pense qu’on l’a l’image là, et que ca doit être du profil, ça fonctionne vraiment mieux, c’est tellement plus beau », on a essayé quand même des prise de vue de face, mais je n’étais pas convaincue. Durant la sélection finales quelques semaines plus tard, l’évidence était devant nous, et Lorène n’est pas du genre à camper sur ses positions par égo. Le plus important c’est de faire le plus beau possible!  

D’ailleurs, la photo du verso de la pochette fait partie de la partie « Carte blanche » que Lorène prévoit à chaque session. C’est à dire qu’il y a des looks prévu pour coller aux chansons dont on parle ensemble mais qui sont l’idée de Lorène, même si à la réalisation je suis aussi assez libre, mais vient ensuite ma partie préférée. Je fais ce que je veux, je lui dis de ramener des trucs ( enfin souvent elle finit à poil je reconnais) et je drive. Et quand ça finit par être ses visuels préférés j’avoue que je suis fière.

Je crois que c’est la plus belle reconnaissance qu’on puisse avoir en tant que photographe et artiste en général, une suffisante confiance pour que l’autre nous donne carte blanche, et j’incite tout les gens qui font appels à des créatifs dont ils aiment l’univers à offrir cette possibilité: vous n’en serez que plus content car on y mettra nos tripes! 

Photo-Rachel-SADDEDINE-9108

Photo-Rachel-SADDEDINE-9112

 

 

Pour découvrir la musique c’est juste là! 🙂

Quelques images du Showcase du 28 Février dernier à Paris.

Photo-Rachel-SADDEDINE-7583 Photo-Rachel-SADDEDINE-7474 Photo-Rachel-SADDEDINE-7515 Photo-Rachel-SADDEDINE-7548

 


# 5 J’ai aimé passer voir mon agence de mannequin

Cela faisait un moment que je devais aller les voir, mais avec le déménagement et mon accident du genoux j’ai reporté plusieurs fois. Nous avons pu beaucoup discuter, de mon profil, des clients, de la mode grande taille en général et du marché français plus particulièrement. C’était hyper interessant de comparer la vision que j’en ai en tant que photographe et consommatrice, à celle des professionnels d’une agence, vraiment j’ai adoré, et revoir mes bookeurs c’est toujours bien chouette!

Nous avons mis à jour mon book, et ca c’est une bonne chose de faite!

Capture d’écran 2017-03-09 à 12.11.58

 


#4 J’ai aimé découvrir l’album de Laura Cahen sur France Inter

Alors ça, ça date de ce matin:

J’ai d’abord pensé à la voix de Camélia Jordana, puis de Raphaelle Lanadère, et puis je me suis dit que ce n’était sans doute ni l’une ni l’autre au vu des arrangements et de certaines notes. Voilà l’extrait d’un article du Figaro qui en parle mieux que moi:

« Après Cléa Vincent et Fishbach, cette jeune Nancéienne prouve que l’année pop appartient aux femmes. Armée d’un premier album au charme fou, elle fait entendre sa différence dans le cadre de notre rendez-vous hebdomadaire.

Elle écrit onze titres, qu’elle découpe en quatre temps. Le disque s’écoute comme une histoire, construite au fil des saisons et des couleurs: automne bleu, hiver orange, rouge printemps, été noir. Les textes sont poétiques, imagés, à double sens. Aux arrangements, le petit génie Samy Osta (Feu! Chatterton, La Femme, Juniore) habille des compositions – que l’on imagine guitare-voix – de chœurs profonds et réverbérés, soutenus par des percussions sourdes et légères. Un premier essai d’une classe folle. »

À 27 ans à peine, Laura traîne déjà dans sa voix une mélancolie surannée. Une nostalgie douce dans le timbre, balancé par une tessiture ronde, parfois perchée, parfois grondante. Dans ce premier album, Nord, la jeune Nancéienne démontre toute la maîtrise acquise depuis ses premiers pas au piano à 4 ans. »

Je pense que dans la mesure où : j’adore le groupe Feu! Chatterton découvert par hasard en première partie d’un concert, que j’aime aussi beaucoup l’univers de Juniore avec ce cotés très Françoise Hardy qui s’en dégage (et leurs clips en noir&blanc), je ne pouvais qu’aimer Laura Cahen, que j’espère voir sur scène bientôt.


#5 J’ai aimé voir ma maison prendre forme! 
Cela fera bientôt 2 mois que nous avons emménagé, et nous commençons à « en voir le bout »
Je ne vais pas m’éterniser sur le sujet car j’ai l’intention de faire un-des-articles consacrés à la décoration, mais quel plaisir d’enfin faire « ce que je veux » (en accord avec mon Monsieur bien entendu)
J’ai tellement aimé chiner des idées sur le net, dans des boutiques qui ne paye pas de mine, Pinterester à fond les ballons, et trouver notre « pâte ».
Ce n’est pas encore totalement terminé, Est-ce que ca le sera un jour? Mais on est très content du résultat actuel!
Photo-Rachel-SADDEDINE-7389

Et vous, quels ont été les petites joies de votre mois de Février? 🙂
Cordialement, bisous.
Rachel
Instagram + Facebook 
Mes Looks

Orange is the new Black

Bonjour!

Je reviens avec ce look plus colorés, et quasi-printanier!

En Novembre je découvrais au sein de la boutique 46 et Plus en avant première la collection Studio Untold qui est la gamme « jeune » de chez Ulla Popken.

Beaucoup de couleurs, du jean, des patchworks… enfin des choses pop, festives, dans l’univers de la mode grande taille.

J’ai ensuite reçu en cadeau cette adorable veste en jeans sur laquelle j’avais eu un coup de foudre durant la présentation. Je suis certaine de beaucoup la porter au Printemps, et sans doute en vacance cet été car elle est très légère et confortable, puisqu’elle est principalement en coton avec un peu d’élasthanne, elle est assez souple. Il existe d’ailleurs un jean qui va avec pour celles que cela intéresserait! 😉

J’y retrouve les années 90’s, mon petit cotés fan d’Hartley Coeur à Vif est en joie, et j’imagine tout à fait une robe légère en plein été au bord de l’eau, tout comme un jeans brut et une chemise clair en dessous pour sortir le soir. C’est étrange, mais je crois qu’avec l’âge, j’ai bizarrement moins envie d’être sophistiquée à certains moments, je ne peux pas l’expliquer, mais parfois je la joue super apprêtée et sexy, et parfois, je porte des revivals des années 90 et je dois dire que la mode est avec moi en ce moment pour ça car il y a des rééditions de choses pour lesquels j’étais un peu jeune pour les oser.

Pour cette fois, j’ai décidé de la porter avec une combinaison très légère aussi shoppée chez Asos, orange!

Je l’ai prise soldée, car j’avoue que je la reluquais depuis un moment en me disant « Rousse et Orange est-ce une bonne idée? » et en fait je suis plutôt convaincue que oui! (j’avais oublié que j’avais déjà une combinaison très orange aussi, donc je peux dire que je suis réconciliée avec cette couleur!)

J’adore sa longueur qui laisse dévoiler les chevilles, et ses manches kimono, elle sera sans doute aussi chouette avec des escarpins que des sneakers, et je suis complètement addicts des combinaisons qui sont pour moi un plaisir à porter, complètement adaptable à plusieurs situation, et hyper facile à glisser dans une valise pour un week-end !

Trêves de bavardage, je vous laisse avec les photos!

Photo-Rachel-SADDEDINE-7082
Photo-Rachel-SADDEDINE-7048web Photo-Rachel-SADDEDINE-7049web Photo-Rachel-SADDEDINE-7056web Photo-Rachel-SADDEDINE-7054web Photo-Rachel-SADDEDINE-7045web Photo-Rachel-SADDEDINE-7122web Photo-Rachel-SADDEDINE-7120web Photo-Rachel-SADDEDINE-7097web Photo-Rachel-SADDEDINE-7060web Photo-Rachel-SADDEDINE-7110web Photo-Rachel-SADDEDINE-7094web

Photo-Rachel-SADDEDINE-7147web

 


SHOPPER MON LOOK CURVY & STANDARD:

 

Capture d’écran 2017-02-20 à 17.15.03Capture d’écran 2017-02-20 à 17.18.10

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-20 à 17.48.04Capture d’écran 2017-02-20 à 17.50.59

French Curves,Mes Looks

French Curves : Velvet Underground <3

Bonjour à tous et à toutes!

Je reviens avec ce nouveau challenge du French Curves sur le thème « Velours », et j’étais assez inspirée car c’est une matière que je porte souvent et qui est l’une des grandes tendances de cet hiver.

J’avais loupé le précédent thème, avec toutes les péripéties déjà citées, et quand je me suis blessée j’ai cru que je devrais faire une croix sur ce challenge aussi… Mais que nenni, me voilà!

J’ai profité des soldes pour dénicher cette mini combi en velours bordeaux sur Asos, en velours j’ai surtout du noir et j’avais envie de quelque chose de plus punchy.

Je porte mes cuissardes de chez Asos, et un super petit coupe vent en vinyle noir super cute de chez Castaluna que j’adore et que je n’avais pas encore eu l’occasion de shooter. Un shocker de chez Boohoo ainsi qu’un sac moumoutte offert lors de l’évènement auxquels j’étais en Janvier!

Pour la petite histoire, nous avons shooté ces images un dimanche où j’étais rentrée d’un job en province, j’avais dormi genre 4h #têtedanslecul, et en rentrant de mon train, je me suis dit « si je le fais pas dans la foulée, je le ferais JA-MAIS et je vais dormir toute la journée »,  hop sous la douche, et je peux vous dire que si Dieu existe, il a crée l’anti-cernes, le fond de teint (le blush et tout le tintouim)

C’était aussi l’occasion d’inaugurer la terrasse, sans trop la dévoiler ( oui, je ne suis pas non plus allée très loin pour shooter faut-pas-déconner) et de voir comment la lumière y tombait. J’ai hâte de me mettre à l’aménager (mais c’est pas prévu pour demain, on doit d’abord finir l’intérieur, encore que quand je vois les 17 degrés d’hier ça donne envie!) car ce sera un spot très cool pour shooter et se détendre au Printemps!

 

Photo-Rachel-SADDEDINE-6304web Photo-Rachel-SADDEDINE-6353web Photo-Rachel-SADDEDINE-6403web Photo-Rachel-SADDEDINE-6340web Photo-Rachel-SADDEDINE-6366web Photo-Rachel-SADDEDINE-6412web Photo-Rachel-SADDEDINE-6333 Photo-Rachel-SADDEDINE-6288web Photo-Rachel-SADDEDINE-6307web

Photo-Rachel-SADDEDINE-6329web Photo-Rachel-SADDEDINE-6327web Photo-Rachel-SADDEDINE-6400web Photo-Rachel-SADDEDINE-6301web Photo-Rachel-SADDEDINE-6302web Photo-Rachel-SADDEDINE-6295web Photo-Rachel-SADDEDINE-6289web


CURVY & STANDARD VERSION POUR SHOPPER MON LOOK!

Capture d’écran 2017-02-13 à 17.24.04Capture d’écran 2017-02-13 à 17.31.05

Capture d’écran 2017-02-13 à 17.32.52

Capture d’écran 2017-02-13 à 17.36.36

Capture d’écran 2017-02-13 à 17.28.15

Capture d’écran 2017-02-13 à 17.39.31Capture d’écran 2017-02-13 à 17.25.50 

 

 

 

 

 

 

 


On se laisse en musique avec un petit Velvet Underground?


J’espère que vous allez bien,  j’ai hâte de pouvoir me remettre à shooter les articles qui sont sur ma loooonguuueee to-do-liste :))

Belle fin de semaine à tous!

Rachel


French Curves

gaelleprudencio

Ninaah Bulles