La Tribune

« La curiosité n’est vraiment pas un vilain défaut »

Dimanche dernier, j’ai été invitée à une conférence, la seconde édition d’ “Inspire & Vous”, nous étions 12, et chacun, en 5 minutes devait dire ce qu’il voulait sur son métier de photographe. Il y a des parcours très différents, et des moments très émouvant. ( Je vous invite à découvrir la liste ici )

J’ai eu envie de dire beauuuucoup de choses, mais il a fallu choisir un angle, car l’on ne peut pas dire grand chose en si peu de temps, et que le défi est difficile à relever. ( Et j’étais stresséééé!)

J’ai mis quelques jours à définir que j’avais envie de parler des “conclusions” que j’avais tiré de ces années consacrées à l’image, à force de m’interroger sur ce que je faisais, si c’était bien, pas bien, et toutes les questions qu’on se pose trop souvent lorsqu’on a une activité créative.

C’est en quelques sortes mes « lignes de conduite » que je vais donc vous “dévoiler” aujourd’hui sur le blog, concernant surtout mon activité d’auteur. Je peux ici me permettre d’être un peu plus “longue”, j’espère que tout cela aura un impact positif sur vous, et vous aidera à faire le tri dans toutes vos perpétuels interrogations! 🙂

Je commence en faisant un point sur mes activités, je suis photographe portait/mode/artiste et puis je fais aussi du corporate, mannequin plus size, auteur et “chanteuse” dans mon projet musical en cours, j’ai donc ce blog, et sans doute encore des choses qui se grefferont dans ma vie!

INSPIRATION

  • Cultivez votre différence.

Ne cherchez pas à ressembler à votre voisin, ne cherchez pas à copier, si ce n’est pour l’exercice technique, copier n’a pas de sens. Trouvez votre voie dans ce que vous aimez dans le travail d’autres photographes, oui, mais faites un melting pot de tout cela, pour VOUS trouver. Si vous êtes débutant, tâtonnez, testez, et tirez les conclusions de ce que vous avez aimé faire, des résultats qui vous plaisent.  Si vous avez envie de faire de l’argentique en noir& blanc, ou du polaroid, ou du numérique hyper retouché… faites!

Apprivoisez vos particularités, et mettez-les en avant.

400723_553778558006457_1751541693_n 1390610_657470787637233_1360883518_n 10417616_818163158234661_2706427889780192993_n

1557448_1021420914557724_5768260617870932283_n

Dans mon cas je crois qu’on peut dire que j’aime les paillettes…et les couleurs qui flashent! 🙂

  • Inspirez-vous d’autres choses que de photos: le monde est vaste, mangez-en.

Que ce soit les voyages, la danse, la musique, le cinéma… que sais-je!

Il y a tant de choses qui résonnent en chacun de nous, et qui une fois apprivoisé peuvent mener à une série d’image.

Ne cherchez pas à faire une série de photo sur un thème que vous auriez vu déjà vu réalisé ailleurs. Je pense que le mieux est de faire partir votre inspiration d’une idée neutre.  Vous pourrez laissez place à l’interprétation de votre thématique sans craindre de copier.

Disons qu’il faut de l’expérience pour réussir à ne pas “copier”, car on est souvent influencé par ce que l’on voit, sans le savoir, c’est un processus naturel, alors essayez de vous nourrir sans cesse de ce que vous voyez, de ce que vous ressentez, pas d’une image précise déjà faite en disant  » je vais faire ça » ça n’a pas de sens!

  • Enrichissez-vous d’autres arts et d’autres artistes.

Toujours dans cette recherche d’enrichissement, aller à la rencontre, voir même, pratiquez d’autres “arts”. Je connais aussi des sportifs qui ont réussi à mélanger leur pratique de sports de glisse avec de l’image, ou bien des gourmandes qui font de la photo culinaire…

Des amis peintres? Des potes chanteurs?  Illustrateurs? Qu’est ce qui les inspire? Interrogez-les, comprenez-les, et ouvrez le champs des possibles.

Je suis une grande passionnée de musique, elle m’accompagne du début à la fin de la journée, parfois se prolonge la nuit! C’est une source intarissable d’émotion et de rencontre, j’aime autant les sons que les mots, le phrasé, les histoires que leurs auteurs livrent à leur spectateurs, les attitudes, la scénographie des concerts, c’est ce qui m’a mené à beaucoup travaillé avec des artistes dans la musique, et c’est toujours un grand plaisir.

J’adore qu’on me confie des projets de musique, car je suis face à un artiste, j’ai l’ensemble sonore, et nous cherchons à mettre en image une identité souvent un peu flou pour l’artiste en développement. Je pense d’ailleurs m’intéresser dans les mois/années qui arrivent, de plus en plus à la vidéo, mais c’est encore une autre histoire!

Capture d’écran 2015-03-24 à 18.46.1110959728_10155215087590052_624617362484858685_n

IMG_1563hd

  • Vous faites poser des gens ?

Si vous faites de la photo de modèle, un jour: POSEZ!

Testez-vous. Repoussez vos limites, mettez-vous à la place des autres! Je pense que j’ai beaucoup appris en étant moi-même à la place du modèle. Tout s’est fait de manière simultané, je n’ai pas été modèle puis photographe, ni l’inverse, j’ai réalisé les deux, et c’est encore le cas avec des périodes plus ou moins consacrées à l’une ou l’autre des activités. J’ai put voir que souvent des photographes dirigeait très peu, surtout les hommes, mais peut être que c’est juste mon expérience. Je sais que j’aime être guidée, que le photographe m’explique ce qu’il attends de moi, bien sur je sais proposer, mais j’attends d’abord ses indications. J’ai beaucoup appris sur moi-même, et sur la sensation d’être face à l’objectif. Et je ne parle pas de ma pratique de l’autoportrait, cela mériterait un article à lui tout seul!

Rachel_Saddedine_7_2011

Ca commence à dater, mais quand je pose pour Tom Spianti, ben ça change!

  • EVALUATION

Soyez vous-même, et apprenez que vous ne pourrez jamais plaire à tous.

JAMAIS. JAMAIS. JAMAIS. Et vous savez quoi? Ce n’est pas grave!

  • Entourez-vous de gens qui ont confiance en vous.

Dissocier: partenaire, clients et public.

PARTENAIRE:  C’est quelqu’un qui doit vous avoir compris, et vous faire confiance, mettre son talent à votre service, ce n’est pas un lien de subordination, c’est juste que vous marchez main dans la main.

CLIENTS: Ce sont des personnes à satisfaire, je pense qu’il faut beaucoup les questionner sur leurs attentes, avoir un cahier des charges pour limiter votre action et verbaliser ce qui sera réalisé. Ce sont des personnes qui pensent que vous êtes le bon professionnel pour leur projet, et un bon professionnel doit savoir s’il est la bonne personne, il n’y a pas de honte à dire à votre client “ce n’est pas ma spécialité” et lui conseiller quelqu’un d’autres. Entre collégues photographe, il m’est arrivé de conseiller quelqu’un pour certaines choses et voir un photographe me donner un contact.

PUBLIC: Le public que vous aurez est celui que vous “méritaient”, ce n’est pas péjoratif du tout, ca signifie que si vous êtes dans une démarche d’auteur, faites le travail qui vous plait de faire, et vous aurez le public qui s’intèresse à cela. Ne vous posez pas trop de questions à ce sujet, ce ne sont pas que les “likes qui comptent”, ce qui me fait d’ailleurs arriver au point suivant.

 

“L’évaluation par autrui n’est pas un guide pour moi.” (Bruce Lee)

 

Cela peut paraître prétentieux, mais tout ne doit pas reposer sur l’avis des autres, ne cherchez pas toujours l’universalité dans votre travail. Ne pas faire l’unanimité n’est pas synonyme d’être mauvais. Vous n’avez peut être pas trouvé votre public, mais si vous avez suivi les règles précédentes, cela devrait arriver!

Personne ne sait mieux que vous ce que vous avez voulu raconter. Vous pouvez avoir quelques personnes de votre entourage proche capable de voir les choses de votre point de vue, mais souvent les gens savent comment ils auraient fait à votre place, et pas comme vous auriez dut faire à votre propre place.  A ce propos, je crois que l’editing n’appartient qu’au photographe, qu’à l’auteur, ou alors s’il est en collaboration étroite, avec le directeur artistique s’il y en a un. Mais non, si “la cousine de mon mec pense que”, et bien qu’elle pense, mais ce n’est pas votre soucis, on s’en tamponne!

Votre indécision, votre méthode de sélection, vous appartient. Le choix est un acte qui vous revient.

  • Sachez vous remettre en question.

Cherchez à vous satisfaire, mais ne faites pas preuve d’auto-complaisance, ni de mauvaise-foi, pour autant ne soyez pas méchant avec vous-même, soyez juste.

C’est très difficile comme conseil, mais c’est vital. Apprenez de vos expériences.  Les erreurs n’existent pas, ce sont des expériences!

  • Apprendre… et désapprendre.

Une “erreur” peut mener à des pistes intéressante sur quelque chose non-prévue, mais avec une émotion particulière: flou, grain… Réviser votre méthode si autre chose vous intéresse dans un acte spontané, parfois il m’est arrivé d’avoir une idée, de voir que quelque chose d’inattendu à la lumière se passait et de changer de voie. Ne restez pas focalisé sur la technique, émancipez-vous. De plus, cela vous permettra d’être efficace dans des situations délicates techniquement.

Spontanéité et intuition sont la conséquence de vos expériences.

  • LESS IS MORE

Alors celui-là, j’ai été jusque me le tatouer, c’est dire!

Pour moi, c’est un rappel. Il signifie que parfois il faut se concentrer, prioriser, pour bien faire les choses, la limite entre la pluridisciplinarité et l’éparpillement est très très mince. Sachez dire “non” à quelque chose qui ne vous correspond pas, qui ne vous inspire pas, même après avoir essayé de vous l’approprier. Dire non, permets de faire moins et mieux.

Et n’oubliez pas une chose: L’artiste a toujours le dernier mot.

J’essaie d’appliquer ces points dans tout mes projets, surtout les projets personnels, il est évidemment plus difficile d’être entendu dans une commande, mais justifiez vos choix de vos expériences. Je sais que ce n’est pas évident de faire entendre sa voix, mais essayez.

Cordialement, BISOUS.

Rachel Saddedine

Previous Story
Next Story

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Stella Polaris
    10 novembre 2015 at 9 h 11 min

    AMEN ! Des conseils transposables au-delà de la photo, d’ailleurs !

    • Reply
      Rachel Saddedine
      10 novembre 2015 at 9 h 52 min

      Oui! je pense que c’est à noter pour tout créatif! 🙂

    Leave a Reply