Beauty Addict

Je ne suis pas une vraie rousse w/ Pro Color de Schwarzkopf

Photo-Rachel-SADDEDINE-1912

Bonjour les filles!

Aujourd’hui nous allons parler…cheveux! Et plus précisément: coloration!

Pour démarrer, je vais devoir passer à la première révélation (qui pour certains n’en sera pas une):  je ne suis pas une vraie rousse, et pire encore, je suis une vraie blonde!

J’ai commencé à me colorer les cheveux vers 15 ans, avec des produits qui s’estompaient, des mousses colorantes dont je ne me rappelle plus le nom, et je suis passée par toutes les couleurs avec des colorations tons sur tons, puis permanente.

Si je fais l’itinéraire de mes cheveux, je crois qu’on peut dire que je suis passée par toutes les couleurs!

De mon blond cendré-doré naturel (oui un vrai blond!) je suis passée en 12 ans: à du blond vénitien tendance roux, puis roux flamboyant, puis châtain, puis brune le temps de quelques mois, puis progressivement une tentative de retour à un blond méché, passant par un blond clair, jusqu’au platine durant bien 3 ans ( avec une période avec des extensions, la frange, pas de frange, bref).  Il y a environ deux ans et demi, alors que mon blond platine était vraiment trop compliqué à entretenir, je suis repassée parmi les rouquines. Mes cheveux ne supportaient plus les décolorations, et bien qu’ils soient de nature robuste, j’avais des mèches qui cassaient proche de la racine. J’avais perdu tout mon volume, je me sentais moche et je passais des heures à essayer de camoufler en me coiffant, ce qui n’arrangeait pas le problème.

En Septembre 2014 j’ai donc dit Adieu au blond platine, mais pour que la couleur tienne sur mon cheveux poreux, il fallait que je m’arme de patience.

Direction le coiffeur pour cocher de nouveaux la case roux, avec une coupe bien plus courte, et j’ai progressivement fait un retour vers une couleur plus naturelle. Surtout j’ai coupé régulièrement et soigné à fond mes cheveux.

Cet été j’avais un peu foncé jusqu’à devenir châtain avec des reflets auburn, par soucis d’entretiens à la plage, mais en Septembre 2016 j’avais de nouveau une obsession capillaire: du roux flamboyant svp  je fantasmais depuis plusieurs semaines le roux d’une actrice de série !

Quand Schwarzkopf m’a proposé de tester leur nouvel gamme Pro Color à l’Omega Plex, je me suis dit que c’était là l’occasion de vous parler de cette nouvelle technologie. Je m’intéresse depuis toujours aux produits et aux technologies sur le cheveux, car c’est une grande obsession pour moi, et en salon j’avais entendu parler de l’Omega Plex.

La technologie anti-casse de Pro Color est donc un système en 3 étapes spécialement conçu pour renforcer et protéger les liaisons capillaires du cheveu, mais aussi restructurer et renforcer la fibre. Ils s’appuient sur des tests qui ont été réalisés sur des cheveux avec et sans l’Omega Plex. Les équipes ont été amenées à  « malmener »ces cheveux sur des machines, avec notamment des tests d’étirement du cheveux, assez impressionnant, et l’on voit significativement que les cheveux résistent mieux sous Omega Plex. Cela correspond concrètement au fait dans la vraie vie de se brosser les cheveux, de les attacher, de les sécher au sèche cheveux, les boucler, les raidir etc… Autant vous dire qu’à l’époque de mon blond platine vieillissant, je n’aurais pas conservé beaucoup de cheveux sous ces tests car ils étaient comme d’une matière « chewing-gum » très élastique et que j’en perdais un paquet sous la douche!

La coloration se présente avec 3 étapes:

Etape 1 : le Sérum Anti-Casse protège les liaisons capillaires pendant la coloration.

Etape 2 :  après la coloration, le Masque Soin Réparateur restructure en profondeur et lisse la fibre pour une intensité couleur prolongée.

Etape 3 : Après 3 semaines, le Masque Soin Fortifiant nourrit intensément pour des cheveux fortifiés et toujours sublimés.

 

Photo-Rachel-SADDEDINE-1906 Photo-Rachel-SADDEDINE-1912

 

 

 

J’ai procédé aux Avant-Après de rigueur pour vous montrer mes racines blondes, et le résultat après coiffage.

A la fin de l’article je vous parle de mon ressenti !

Photo-Rachel-SADDEDINE-1920 Photo-Rachel-SADDEDINE-1921 Photo-Rachel-SADDEDINE-1923
Photo-Rachel-SADDEDINE-1929 Photo-Rachel-SADDEDINE-1930 Photo-Rachel-SADDEDINE-1934 Photo-Rachel-SADDEDINE-1942 Photo-Rachel-SADDEDINE-1945 Photo-Rachel-SADDEDINE-1951
Photo-Rachel-SADDEDINE-1970 Photo-Rachel-SADDEDINE-1971 Photo-Rachel-SADDEDINE-1973 Photo-Rachel-SADDEDINE-1977

 

Fin des photos sexy  » Youpi,j’ai les cheveux plein de coloration! » On passe au résultat!

Alors, tout d’abord, au moment de rincer mes cheveux, pas de difficulté, et je n’avais pas de sensation particulière de sécheresse que je peux avoir parfois quand mes cheveux viennent juste d’être coloré.

J’ai appliqué sous la douche le soin qui est donc l’étape 2 du procédé, et je l’ai trouvé particulièrement onctueux et agréable à utiliser, en général je n’utilise pas les soins des colorations car j’ai l’impression qu’ils sont là pour faire joli, mais en l’occurence j’ai été très étonnée de sentir une sensation de confort et une grande facilité à les démêler.

J’ai ensuite procédé au séchage, mes cheveux sont naturellement bouclés, et parfois le jour de la couleur je sens qu’il n’aime pas trop que je les lisse au sèche cheveux, aussi, je les laisse sécher naturellement, de sorte que je doive refaire un shampoing le lendemain et un soin pour pouvoir les dompter.

Ici, j’ai enchainé sans problème l’étape brushing après la coloration, et j’ai senti de la robustesse au niveau des racines, une douceur et une facilité à les lisser, ça ne m’a pris que peu de temps et je n’ai pas de frisottis et j’ai du volume dès la racine! Les photos sont donc réalisée juste après la coloration 🙂

Quelques jours après, second shampoing, et ré-utilisation du masque fourni avec la coloration. Cette fois j’ai laissé mes cheveux sécher à l’air libre et j’ai dormi ainsi, ce matin, ma boucle était souple et mes cheveux avait un beau volume, dès la racine, ce qui est souvent le défaut à cause du poids de mes cheveux. Ce matin, j’ai procédé à un brossage, puis au coiffage avec un fer à boucler et sans utiliser de produits spécifique je n’ai pas de frisotti. Mes cheveux sont toujours souple et que je remarque plus de brillance avec la sensation qu’ils sont fort, et surtout bien plus doux que d’habitude, mon amoureux est content de glisser ses mains dedans (et moi j’adore les papouilles, ça tombe bien!)

C’est terminé pour ce crash-test, j’espère qu’il vous aura plu, et qu’il vous aura permis de comprendre cette nouvelle technologie, je vous embrasse sur la pointe des cheveux! 🙂

Et vous, par quelle couleur êtes vous passées? 

Photo-Rachel-SADDEDINE-2033 Photo-Rachel-SADDEDINE-2031 Photo-Rachel-SADDEDINE-2030
Photo-Rachel-SADDEDINE-2027 Photo-Rachel-SADDEDINE-2016 Photo-Rachel-SADDEDINE-2013 Photo-Rachel-SADDEDINE-2012 Photo-Rachel-SADDEDINE-2011 Photo-Rachel-SADDEDINE-2005 Photo-Rachel-SADDEDINE-2004

Article en collaboration avec la marque, ce qui n’enlève rien à mon avis sur le produit!

 

 

 

Previous Story
Next Story

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Marine
    22 avril 2017 at 1 h 58 min

    Depuis longtemps je rêve de cette couleur! Un beau roux bien flamboyant…mais sans jamais oser sauter le pas! Pourtant plus je te vois et plus l’envie grandit! Je suis bien brune, et depuis ces derniers temps je commence à faire du rouge mais toujours le plus foncé possible pour l’instant,histoire de passer les étapes en douceur! Oui pas si courageuse la fille!
    C’est bizarre je ne t’imagine pas blonde! Ce roux te va tellement bien,cette couleur était faite pour toi!

    • Reply
      Rachel Saddedine
      22 avril 2017 at 9 h 38 min

      Sur le brun, tu auras sans doute besoin de décolorer un peu pour avant d’obtenir un roux, donc attention, mais c’est une super couleur le roux! Je ferais un article sur l’entretiens!
      Et oui, j’ai été blonde, et même platine très longtemps, je ne me vois plus autrement que rousse, plus mure et pourtant atypique quand même, mais j’ai eu très peur avant de passer le cap! si tu es curieuse, un vieux look en PLATINE: http://rachelsaddedine.com/blog/ziggystarduststreetstyle/

      • Reply
        Marine
        22 avril 2017 at 10 h 00 min

        Ah oui effectivement tu étais très platine, je te préfère largement en rousse! Ça fait beaucoup plus femme! Oui je pense que pour sauter vraiment le pas j’irais chez le coiffeur histoire de ne pas abîmé encore plus mon cheveu en faisant n’importe quoi toute seule! Et après j’entretiendrais moi même à la maison par la suite! J’attend donc ton article sur ta routine pour l’entretien! Merci

        • Reply
          Rachel Saddedine
          22 avril 2017 at 10 h 10 min

          J’étais plus jeune aussi, et c’est sur qu’à l’approche des 30 ans j’aurais moins assumé, j’aurais surtout trouvé ça « trop fort » en toute circonstance, je m’amuse plus avec le maquilage en étant rousse ! 🙂 je dois racheter une partie de mes produits, et je ferais l’article ensuite! 🙂

    Leave a Reply