Bavardage!

Faire du neuf avec du vieux

Hello les filles ( et les garçons qui se perdent ici!)

Cela fait plus d’un mois que je n’ai pas posté ici, et que j’ai très très peu posté en général, car j’ai chopé une bonne grosse fournée de nouvelles et de complications les unes derrières les autres!

Pour commencer, j’ai fait une parotidite aigue, pour celleux qui ne savent pas ce que c’est, il s’agit de la version bactérienne des oreillons, et qui se décrit par: une énorme boule ( vraiment très très gros, ça déforme totalement le visage) au niveau de la machoire et qui s’est déclenché sans prévenir, extrêmement douloureuse, impossible de toucher, avec une perte d’appétit ( avaler fait souffrir car cela active les glandes salivaires), une bonne fièvre, fatigue intense… sur le coup j’ai cru à une infection des ganglions genre comme la grippe m’en crée parfois, j’ai enfin été chez le medecin (que je ne recommande pas) qui m’a filé des antibios et m’ont défoncé le bide, pour que l’infection en question ne soit pas véritablement traitée, ce qui m’a menée chez mon médecin traitant qui m’a donné un autre traitement ( je vous raconte pas l’état de mon estomac) et je dois désormais réaliser une échographie car il est très problable qu’une lithiase ( en gros ce sont des calculs, mais au niveau de la glande salivaire) bouche et qu’il faille la faire retirer… donc on compte 4 semaines de fièvres, de fatigues, à coup de 12H de sommeil par nuit, puis d’insomnie diverses et variée, des poussées de fièvre à en faire palir bozzo le clown, avec cette impression que rien ne change rien…

 

J’ai réussi à shooter la collection de Gaelle Prudencio ( oui, dans cet état, j’ai été me coucher immédiatement quand tout le monde est parti ahah) et une nouvelle séance d’image pour son Instagram aussi qui arrivent bientôt !

Parallèlement à cette maladie bien casse-bon-bon, mon beau frère bipolaire en pleine crise maniaque menaçait de faire déterrer son père pour une autopsie, et cerise sur le gâteau, en rentrant de chez le médecin lundi soir dernier, ( avec une courses à 35Euros à cause d’un accident sur la route….) une lettre recommandé du propriétaire de notre logement, nous avertissant que notre bail ne serait pas reconduit à la fin de celui-ci car il vends la maison.

Je plaisante sur la bipolarité, mais sachez que c’est une maladie psyhiatrique très très compliqué pour la famille, le traitement seul ne suffit pas, et le moindre comportement à risque ( alcool, drogue) peut déclencher des crises très compliqué. Se faire insulter par son beau-frère, rembourser des dettes, gérer les menaces, de quelqu’un que vous savez malade, c’est une pression très intense sur laquelle nous n’avons aucun pouvoir et qui crée aussi beaucoup de peine.

Je n’ai pas pour habitude de me plaindre ici, parce que j’espère apporter ma contribution pour que l’Internet soit un espace d’échange, de plaisir, de bon plan, mais pour une des rares fois, j’ai partagé sur Stories l’enchainement qu’on vivait et j’ai reçu beaucoup de messages très bienveillant qui m’ont beaucoup touché!

J’ai pleuré un bon coup, et puis j’ai dit à mon mec: Est-ce qu’on a vraiment envie de revivre la recherche d’appartement à Paris?

Depuis plusieurs mois, je ne ressens pas la vie parisienne comme une partie de plaisir, loin de là. Je sais que pour beaucoup, Paris est un rêve, mais Paris en est un seulement pour les touristes et pour la classe supérieure, ou ceux qui sont dans le même appart depuis 15 ans peut être. Pour la classe moyenne, sincèrement, c’est devenu très très très difficile de se loger à moins de s’ex-centrer, ce que nous avions déjà fait en étant en banlieue proche, mais de plus en plus, la découverte d’une nouvelle ville, le plaisir de ne pas mettre une somme astronomique dans un logement qui ne nous appartient pas – la maison est à vendre à 490 000 Euros hors frais de notaire- #LOL -et de quitter la compétition présente dans tout les milieux artistiques/blogging et l’hypocrisie qui l’accompagne et qui pour moi sont une vraie multitude de micro-agression, ça m’a semblé une meilleure idée.

Nous avons donc regardé de nouveaux les prix des logements à Paris, qui ont encore augmenté en 2 ans:

1000E pour 33m2, 1950E pour 70m2, 2500E pour 90m2, et comparé avec Lyon, 1000Euros 90m2, ville à laquelle je pense depuis presque 1 an je crois (proximité, économie, offre culturelle, et un peu plus au sud). Je précise aussi que je n’ai aucune envie de vivre en banlieue lointaine, j’ai vécu à Verneuil sur Seine dans le 78 et je me rappelle encore l’attente sur le quai de la gare du train annulé et le prochain 25min plus tard, et… je ne pourrais pas. Pour moi c’est les inconvénients de Paris et de la province réuni, je ne juge pas du tout, mais on a une vraie vie de citadin, je ne me vois pas faire 1H30 de transport pour aller quelque part, je n’ai pas le permis, et ça ne changerait pas mon réseau pro en plus.

Alors voilà, après de nombreuses tergiversations, il semblerait que l’avenir soit de ce cotés là. Je ne sais pas si Lyon va résoudre une partie des déceptions qu’à été Paris à de nombreux égards, je l’ignore sincèrement, mais je ne me vois pas chercher à tout prix à rester ici, parce que je ne me sens pas en adéquation avec la vie ici. Je ne sais pas si c’est l’approche des 30 ans, ( la meuf dit ça alors qu’elle a eu 29 y’a 2 mois!) mais je n’arrive à aucune projection dans cette ville. Je ne m’imagine pas du tout avoir un enfant ici par exemple, alors que par ailleurs l’envie de fonder un foyer est bel et bien là. Une partie des projets que j’aimerais beaucoup engager sont tout bonnement impossible à structurer sans avoir des milliers d’euros d’un patrimoine quelconque, l’idée de louer des bureaux par exemple c’est complètement surréaliste ici en cumulant des loyers exorbitants, et ça a tendance à me décourager à l’avance ( après de très nombreuses expérience de co-working etc…)

Je pense que nous allons tenter de rendre cet objectif concret dans les mois à venir, je remonterais à Paris pour le travail aussi souvent que nécessaire en squattant le canapé de mes ami(e)s, et j’espère bien poursuivre mes projets dans cette nouvelle région qui semble quand même très très dynamique!

Je ne sais pas si le fait de le dire et de l’écrire rends les choses plus concrète pour moi, je ne pensais pas me lasser de cette ville, quand j’étais ado je me rêvais dans un loft d’artiste dans Paris, mais la réalité des choses et mon cotés pragmatique ( #teamVierge) font que l’envie d’essayer quelque chose de différent ( on dirait que je pars m’installer à Beyrouth) me séduit.

Pour illustrer ma pensée, je résumerais qu’ici j’ai l’impression d’essayer de « Faire du Neuf avec du vieux »... ce qui me fait une super transition (clap-clap) pour vous dire que le look que je porte est une robe que j’ai trouvé chez Emmaus, je crois pour 12 euros, et que je la surkiffe! J’ai donc réussi à faire du neuf avec du vieux sur ce coup là! ( tu m’suis?)

Et vous? Avez-vous décider de quitter Paris? Où habitez-vous? J’ai cru comprendre que j’avais pas mal de Lyonnaise dans le coin, ce qui m’enchante car j’espère avoir l’occasion de faire de nouvelles rencontres!

Cordialement,

Bisous

Previous Story

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply