Bavardage!

BILAN 2017: Et si on cherchait un juste milieu?

Aussi bizarre que ça puisse le paraître, je n’ai pas envie de faire mon bilan de l’année 2017, mais plutôt le bilan de ce que j’ai pu observer en 2017…

En 2017, je me suis sentie dans l’observation et en retrait, et j’ai vraiment eu l’impression de me retrouver face à un monde de dingo… L’appât du gain, les stratégies pour mieux briller en société et particulièrement sur les réseaux sociaux, j’ai été face à des gens ou des histoires de meufs au melon pour quelques milliers d’abonnés, des caprices, des mythomanes, je me suis même faite insulter par une instagrameuse qui me léchait les bottes encore quelques semaines plus tôt quand j’ai refusé de lui donner « mes plans » alors qu’on ne s’était croisé qu’une demi-fois: Comment je fais pour éclairer mes photos? Quels matos je lui recommande? Où trouver une piscine pour faire un shooting? Totalement what the fuck tout ça pour moi!

J’ai 28 ans passé, et cela fait 13 ans que j’intéragis beaucoup grâce à internet, les réseaux sociaux, et j’ai énormément appris en découvrant le travail des autres, en fouinant sur des forums, j’ai été admin sur des forums photos, j’ai testé tant de choses,j’en ai raté un paquet, mais j’ai aussi appris tout ce que je sais ainsi, en prenant beaucoup de risque en me lançant à 20 ans en Freelance sans aucune soupape et en travaillant dur…

J’ai remis tout ça en cause avec les problèmes de santé dont 2017 a été jaloné, mais j’ai surtout été estomaquée par ce qui est devenu la règle dans le monde d’aujourd’hui.

Je n’ai jamais eu comme « projet » de devenir célèbre, connue, famous, où tout ce que vous voulez, j’ai même plutôt peur de ça car j’ai vu des tas de gens que j’aimais changer face à cette envie, et que j’aime vraiment avoir mon jardin secret…Sans doute que beaucoup de gens pensent que j’en dévoile beaucoup sur ma vie, mais en réalité je donne ce que j’ai envie de donner, et le reste de mes amitiés, de mes soirées entre amis, de mon intimité en couple, il reste là où j’ai envie et dans les limites avec lesquels je suis à l’aise.

Et puis tout à coup, je suis face à des annonces pour des jobs de photographe où je lis  » 10K sur instagram requis », dans le poste, ou bien encore des stages dont les compétences requiert 3 professionnels à eux seuls, et j’ai l’impression d’être en plein épisode de Black Mirror… Quel rapport entre la qualité du travail et les followers?

Je sais que tout ça va vous sembler un peu décousu, mais c’est comme ça que j’ai ressenti cette année, un pas en avant et deux en arrière, des amitiés/relations virtuelles complètement envahie par la concurrence et les égos. Autant vous dire, j’avais déjà observé ça dans mon milieu pro qui est peuplé d’égo-puisque-d’artistes, et j’ai eu l’occasion d’écumer de grosses déceptions, mais le monde du blogging est une sorte de level au dessus de tout ça, car je suis « entourée » de gens dont l’objectif est de devenir connu pour gagner de l’argent, et non pas de partager… voilà pourquoi j’ai eu l’impression d’être en demi-teinte aussi dans mon implication avec le blog et le reste.

J’ai commencé tout ce que j’ai fait dans ma vie,parce que le faire me donnait envie de me lever le matin, je suis pour que l’on gagne de ce que l’on travaille et de ce que l’on crée, et j’ai en horreur les marques (que ce soit en photo ou blog) qui payent en reconnaissance virtuel, mais je suis un peu inquiète de voir l’ambition de la célébrité plus forte que la passion du partage.

J’ai un énorme besoin d’éthique qui me manque quand je lis/vois certaines publications et certains comptes en général. Je ressens un gros décalage dans mon approche avec celles que je vois, je me demande où est la plus-value de voir des colis ouvert sans grand enthousiasme, à la chaine, sur des hauls snapchats interminable, je me demande où on va de ne voir que des posts sponsorisés, et des calendriers de l’avant à n’en plus finir qui démarrent en Novembre, pour soit disant récompenser ses followers, alors que la plupart ne répondent jamais à leurs lectrices, et cherchent juste à passer le palier supérieur pour augmenter le prix de leurs collaborations suivante…

Je me demande comment on peut avoir une idée du rapport qualité/prix d’un produit quand on n’en paye plus un seul, quand on ne parle même plus de ses trouvailles mais seulement des envois presse, qu’on mange à l’oeil dans tout les restos de Paris, qu’on voyage dans des hotels 5* sans rien débourser…

Ce n’est pas de la jalousie, car je sais comment tout ça fonctionne et que je n’ai pas envie de devoir poster des storys à tout va à chaque fois que je mange un truc parce que « c’est le deal avec l’agence », je ne voudrais pas devenir un panneau publicitaire. Je ne sais pas si j’en veux aux influenceurs d’être déconnecté de la vie des gens qui les suivent, je sais que l’envie crée le besoin, mais qui a besoin de 12 routines de soin par mois, et de 17 paires de baskets?

Je cherche ce juste-milieu qui manque à ce que j’ai observé ces derniers mois, parler de ce que j’aime, de ce qui marche pour moi, de mes vrais bon plans, et aussi de ce que j’ai aimé dans ce que j’ai reçu et j’aime lire les gens qui sont dans cette idée de partage, peu importe d’ailleurs leur domaine, qu’ils sont artistes, blogger, ou cuisto.

Je suis toute petite à cotés de ses codes promos à la chaine que j’observe, de ses cures détox d’après les fêtes, et de ses masques à la noix de coco à -30% pendant 24h avec le code TartineToiLaGueule ou Lachetathune, et heureusement je vois aussi le tournant de certains comptes que je suis depuis plusieurs années, de femmes qui justement créent des choses, se les approprient, et sont réellement inspirante.

Et je vais vous lister d’ailleurs ces comptes qui me rassurent, parce que j’ai envie de croire que l’argent et le pouvoir ne sont pas l’objectif de tout le monde, et qu’on peut recevoir des choses sans être dans l’indécence permanente en les proposant. Je ne connais personnellement aucune des filles que je vais vous lister, pour les copines je ferais un autre article!

#1 J’aime suivre l’univers de @natachabirds car elle est emprunte de poésie, qu’elle s’approprie chaque projet au point qu’on ai même plus l’impression que c’est une collaboration, et que je suis tombée sur son blog quand j’étais à Barcelone il y a presque 2 ans et qu’avec mon mec on se mettait à rêver de venir y vivre, et qu’en googlisant j’ai trouvé un article qui parlait de son changement de vie.

#2 J’aime suivre @SafiaVendome qui vit elle aussi à Barcelone (décidément!) et qui a gagné en indépendance depuis qu’elle tient sa chaîne seule, je trouve son duo avec son copain photographe très doux et tendre, et ses photos sentent le soleil, la simplicité, la dolce vitta, c’est apaisant et elle semble une grande bosseuse, elle vient de sortir un livre sur ses voyages.

#3 J’aime suivre @eppcoline, parce qu’elle est engagée dans sa cause pour le veganisme, mais qu’elle ne parle pas que de ça, ce qui fait que j’apprends sans culpabiliser et que je fais des efforts en douceurs, qu’elle écoute du rock, qu’elle semble une femme épanouie,et une maman rock&roll, et que sa multiplicité et le lancement de sa marque @numéro7 à son image sont pour moi l’indicateur d’une personnalité entière et passionnée

#4 J’aime suivre la Youtubeuse @AdrianneTrends, car son cotés vintage/rétro et ses vidéos pop et travaillée sont très agréable et qu’elle semble très honnête dans sa manière d’aborder la mode, ses looks, qu’elle semble vraiment passionnée, et que moi aussi j’étais une grande fan de Miss Fine.

#5 J’aime suivre l’américaine qui parle en Français @Patricia B, parce que son accent est hyper chou, et que son « Hey Friends » me donne envie de voyager, parce qu’elle parle « vrai », et qu’elle a raconté sa grossesse sans la romancer, j’aime ses vidéos sur l’argot américain et ses anecdotes sur sa vie en France.

#6 J’aime aussi les vidéos de @lapetitegaby car j’y apprends beaucoup de choses sur les cosmétiques naturels, et qu’elle est à la fois très pédagogue et très rigolote!

J’en regarde et lit bien d’autres, mais c’est un échantillon non-exhaustif des filles que je trouve agréable de retrouver sur les réseaux sociaux et Youtube, et pas particulièrement dans le milieu du blogging plus size, qui me donne encore un peu foi en l’idée d’un partage honnête et sans stratégie (ou en tout les cas qui ne va pas en opposition avec l’intégrité)

J’aspire à ça, la plus grande honnêteté intellectuelle possible dans ce milieu de requin.

Je vous souhaite tout mes voeux de bonheur, de santé, d’amour, et de la joie pour cette année 2018! 

 

 

Previous Story
Next Story

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Sand Mayer
    11 janvier 2018 at 20 h 14 min

    Hello Rachel,

    Nous regardons les mêmes chaines !

    Et bien je suis bien d’accord avec tes écris. J’ai un peu le même ressenti. Le monde est un peu devenu fou. Il y a des influenceurs que je suivais depuis  » quasiment  » leurs débuts et dont je me suis désabonnées tellement je n’en peu plus de toutes ces  » collab .

    Aller, bref, je t’embrasse 🙂

  • Reply
    Ornella
    14 janvier 2018 at 23 h 04 min

    Je comprends ton besoin d’éthique, je le partage vivement… Et de nos jours, je crois que c’est pas si facile à assumer.

  • Leave a Reply