2019, l’année sans drama?


Je réfléchissais un peu à mon bilan de l’année 2019, qui a la grande particularité d’être celle du déménagement à Lyon, et je me disais que cette année m’avait vraiment semblé être celle de la transition sur énormément de sujet.

Nous sommes arrivés à Lyon en Janvier 2019, après une décision qui a semblé très rapide aux yeux de certains, et un an plus tard je peux dire que je sens que c’était un bon choix. 

Pas un choix facile, simple, naïf, mais un bon choix. Audacieux, parfois difficile, et mes amis me manquent beaucoup ces dernières semaines. J’ai démarré une formation à temps complet depuis Octobre et le temps m’a beaucoup manqué pour faire un tour à Paris.

Formation et SOPK

Des choses personnels dans ma vie et celle de mon compagnon de vie se sont résolues dont certaines trainaient depuis des années. Je cumule beaucoup de changement, plutôt inédit pour certains, et avec optimisme! 

Un changement de rythme d’abord avec une formation à 35 heures par semaine dans le domaine du digitale, que j’ai réussi à obtenir par la Région, non sans sueur froide honnêtement, mais c’est derrière moi, et je suis très reconnaissante de pouvoir reprendre des études à 30 ans. Me lever tout les jours à 7:15 c’est un mode de vie qui était loin derrière mois, plutôt habituée à un planning très aléatoire et imprévus.

Le changement le plus intime concerne les questions de santé.

Je suis SOPK, soit Syndrome des Ovaires Polykystiques + insulino résistante avec en bonus un kyste, détecté depuis Octobre, sans doute là depuis un moment, qui depuis n’a pas réduit et doit donc être opéré rapidement.

On arrive pas à ce genre de diagnostique d’un coup de baguette magique, j’ai dû retrousser mes manches et faire des radios, IRM, prise de sang diverses, rendez-vous chez des spécialistes, gynéco, endocrino, nutritionniste, et cela a été source de stress. Honnêtement ça a été un gros chantier en simultané du début de ma formation, le tout dans une nouvelle ville, sans équipe médicale, mais les choses commencent à rentrer dans l’ordre et les effets se font ressentir.

D’abord j’ai été chamboulée car le SOPK implique aussi des problèmes de fertilités. N’avoir ses règles que tout les trois mois est un des symptômes que j’ai, et ce depuis que j’ai 11 ans… mais aujourd’hui, je sais enfin pourquoi je grossis sans raison apparente depuis que je suis réglée, sans n’avoir aucun trouble alimentaire. Après beaucoup d’effort et d’apprentissage sur les indices glycémiques, notamment, à ce jour j’ai perdu exactement 10 kgs en 3 mois. Parmi ces 10 kilos une partie s’était installés à l’arrêt de la pillule il y a un an justement. Je poursuis ce changement désormais dans le but de retrouver le corps dans lequel je me suis sentie en parfaite adéquation il y a quelques années. 

Je suis passée par les montagnes russes hormonalement parlant d’ailleurs cette année, mais j’ai des réponses et je vois là l’occasion de me ré-aligner, corps et esprit et d’enclencher tout un nouveau mode de vie.

Alors pourquoi malgré tout ça, je dis que je n’ai pas vécu de drama? 

Parce que toutes mes relations ont été saines. Vraiment saine. Pas d’échanges bizarre, de reproches indignes, de nombrilisme aiguë…  De l’amour, et des preuves d’amour. Des soirées à faire des jeux de société, des blinds-tests, à écouter de la musique en se rappelant des concerts foireux… des amis au téléphone pendant des heures quand la distance se fait sentir, des encouragements sincères et authentiques, l’annonce de futur bébé dans la vie de copains, des amis qui achètent des appartements et des maisons… des copines qui passent à Lyon en dernières minutes… des surprises d’anniversaire, de l’authenticité, pas de faux semblant, pas de sensation d’être utile aux autres uniquement.

Je suppose que la distance a favorisé les relations saines et a éloigné ceux qui n’avaient pas de bonnes intentions. 

Il me reste aujourd’hui 3 mois de formation intensive, puis le temps de préparer mon passage du titre certifié, et les nombreux projets créatifs qui me démangent pourront enfin voir le jour ! 

C’est sans doute le plus particulier pour moi, le nombre d’idée que je ne peux vraiment pas réaliser en ce moment, mais c’est quoi 6 mois dans une vie? Définitivement pas grand chose!

Dans l’ensemble, c’est un bilan que je trouve assez positif, je ne peux pas dire que j’ai adoré cette année 2019, mais j’y ai vécu des moments de joie et authentique, et l’alignement des planètes ne m’a jamais semblé aussi proche! Je vous souhaite une année 2020 pleine de santé et d’amour !

Ah oui, et je suis devenue Brune! 😀

2 thoughts on “2019, l’année sans drama?

  1. Du coup je mets le commentaire sur le blog 🙂 contente de mon côté de faire partie de ta nouvelle vie lyonnaise et de te découvrir de plus près. Une nana badass, douée, bosseuse et super gentille avec un chéri super adorable aussi 🙂 on se voit en 2020 ! Bises ++

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *